• Maman
  • Enfants

La saga des marques : Lansay

Article par , le 31/05/2009 à 22h00 0 commentaire

Depuis 1972, date de la création de l'entreprise, les inventeurs de Lansay ne trouvent plus le repos. Ils relèvent constamment et inlassablement le défi de lancer le jeu le plus innovant, celui qui remportera tous les ans les suffrages de nos petits chéris.

Qui dit création de jouets et de jeux d'éveil dit créativité, innovation et technologie. Depuis la date de sa création, 1972, Lansay ne faiblit sur aucun des trois piliers de son succès qui lui vaut la place de troisième fabricant français de jouets ! L'histoire de la maison Lansay n'est autre que celle de ses jeux.

L'un des premiers « hit » de Lansay fut le très fameux mange-disque. Mais si, vous savez ce que c'est... Le mange-disque est, certes, désormais une pièce de musée, qui vous vaut d'être regardé par vos enfants comme un dinosaure, mais vous avez écouté Chantal Goya et dansé sur les succès de France Gall dans le secret de votre chambre grâce à lui.

En 1987, c'est le Bébé Lansay qui conquiert le cœur des petites filles. Il s'agit de la première poupée à puce électronique du marché français.

1991 voit l'apparition de jeux d'éveils et éducatifs tels que le ping-pong « Flashball » et le karaoke qui doit attendre quelques années avant de percer le marché et de rencontrer son public de jeunes fans.

1994 est l'année de Biker Mice, et Lansay lance des jeux dérivés de la série TV.

En 1995, le premier agenda électronique pour enfants voit le jour. Aujourd'hui encore il est commercialisé et prend les couleurs des héros préférés de nos enfants.

1999 est couronnée d'une récompense dans le milieu professionnel. La déferlante du Roi Lion II, le fameux dessin animé de Disney, a inspiré à Lansay des peluches interactives.

Avec le nouveau millénaire se produisent deux succès en chaîne. Le premier est les billes Pokémon. Le second est le jeu issu de la célèbre émission Qui veut gagner des millions ?

Dans le sillon du plus puissant des médias, Lansay s'allie à la Star Academy et décroche sa licence. Le Micro Star Academy est un des nombreux jeux qui sont le fruit du partenariat. Il se place 2e meilleure vente de Noël 2004. Le géant du jouet décline également l'émission C'est pas Sorcier dans un jeu dont les ventes détiennent encore aujourd'hui des records.

Le succès de Lansay s'appuie largement sur des licences puissantes, tirées tant de l'univers de la télévision que du cinéma ou encore de la littérature enfantine en lui empruntant ses personnages illustres tels que Babar qui apporte sa bonhommie à de nombreux jeux d'éveil, Lucky Luke et Titeuf.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience