• Maman
  • Enfants

L'obésité pourrait s'estomper grâce à un composant chimique

Article par , le 29/01/2009 à 15h00 , modifié le 29/01/2009 à 15h17 1 commentaire

Une substance chimique naturelle, l'orexine, pourrait aider à traiter l'obésité et les troubles du sommeil, selon une étude américaine. Un espoir dans la lutte contre la prise de poids ?

Une récente étude a montré que l'on pouvait agir sur une hormone qui fait perdre du poids. Elle s'appele orexine, c'est une substance chimique naturelle qui pourrait aider à soigner l'obésité et les troubles du sommeil. L'orexine, qui agit sur le cerveau, permettrait d'accentuer l'efficacité d'une hormone permettant de perdre du poids, la leptine.

Les résultats de cette étude menée par des universitaires texans et publiée dans le journal américain Cell metabolism ont montré que des souris soumises à un régime très gras ont conservé un poids stable grâce à un fort taux d'orexine. Comment est-ce possible ? Les souris à fort taux d'orexine brûlent l'énergie jusqu'à 20% plus vite que les autres souris.

L'action de l'orexine influe sur le contrôle de l'appétit et du sommeil. Cette substance a été découverte il y a environ dix ans par le Dr. Yanagisawa. ce dernier a révélé a contrario qu'une baisse d'orexine dans l'organisme entraînerait des troubles du sommeil chez les rongeurs et les êtres humains.
 
"Les personnes obèses ne manquent pas de leptine, selon le Dr. Yanagisawa, ils en possèdent même beaucoup, mais leur cerveau n'y est pas très réceptif ." L'orexine pourrait les aider à rendre cette hormone efficace.
 
En revanche, l'orexine pourrait augmenter l'appétit à court terme, alors qu'un manque de cette substance à long terme entraînerait l'obésité. De plus, les souris ayant beaucoup d'orexine ont peu de leptine dans le sang, ce qui implique que la leptine est efficace pour contrôler le poids de ces souris.  

"Heureusement, les souris à fort taux d'orexine n'ont pas montré de troubles du sommeil ou d'autres effets secondaires sérieux", selon le professeur. "Cette étude prouve que si l'on développe un composant qui imite l'action de l'orexine, il serait possible de traiter les troubles du sommeil, et l'obésité."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience