• Maman
  • Enfants

L'équitation a le vent en poupe chez les enfants et parents

Article par , le 21/07/2011 à 13h01 , modifié le 21/07/2011 à 13h03 0 commentaire

Si cet été, les vacances avaient pour thématique "les vacances équestres" ? Selon un sondage BVA réalisé à la demande de la Fédération Française d'Equitation, 52 % des Français ont des envies de vacances équestres.

Le cheval, c'est le "dada" des Français et ces derniers chiffres confirment l'engouement croissant des Français pour l'équitation.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes

La Fédération Française d'Equitation compte près de 700 000 cavaliers licenciés. Ils n'étaient que 430 000 il y a dix ans soit une hausse de 60 % depuis 2001. L'équitation se place à la troisième place des sports les plus pratiqués en France. Près de deux millions de "cavaliers" montent occasionnellement.

De plus en plus de vacanciers à cheval

Le sondage BVA montre qu'un Français sur deux a envie de vacances équestres. Ce type de tourisme est d'ailleurs croissant depuis plusieurs années. Le succès des vacances à cheval s'explique par la diversité de l'offre : stages à thème, promenades et randonnées, découverte de l'équitation éthologique ou d'une des 30 disciplines équestres avec des propositions parfois insolites comme équitation et fauconnerie, arts du cirque ou arts martiaux japonais à cheval...

Durant l'année "métro, boulot, dodo", les familles n'ont pas toujours le temps de s'adonner à leur passion. En revanche, les vacances sont le moment privilégié. Certains clubs proposent à leurs cavaliers des stages vacances soit sur place, soit dans les centres de vacances. La formule de la semaine de stage permet de partager la vie des poneys et des chevaux au sein du club.

Durant les vacances, les parents peuvent aussi tester l'intérêt réel de l'enfant à monter à cheval avant de les inscrire pour toute une année. 56 % des parents interrogés se disent prêts à inscrire leur bambin dans un centre équestre.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience