• Maman
  • Enfants

L'autisme, un mal encore trop méconnu

Article par Caroline RABOURDIN , le 06/08/2009 à 15h36 , modifié le 29/01/2010 à 18h24 0 commentaire

Tout le monde se souvient de "Rain Man" interprété par Dustin Hoffman. 20 ans après la sortie du film, quelles sont les avancées concernant l'autisme ? La prise en charge s'est-elle améliorée ?

En France, l'autisme toucherait environ 500 000 personnes dont 125 000 enfants et adolescents. Il se définit par des troubles de la communication, des relations sociales et du comportement.
L'autiste présente une incapacité à communiquer avec les autres, que ce soit par la parole, les gestes ou le regard. Il peut aussi bien être mutique que parler de façon incohérente. Il adopte des comportements stéréotypés ou répétitifs (il se frotte les mains régulièrement, se balance sur lui-même...) et déteste le changement. Par peur et par incompréhension, il peut devenir agressif ou manifester des signes d'automutilation.

Une prise en charge trop tardive


Les causes de l'autisme sont encore inconnues. Plusieurs hypothèses ont été émises mais toutes ont ensuite été contredites. Aujourd'hui, les spécialistes penchent pour la génétique. Agnès Woimant, présidente de l'association Autisme France explique : "On s'oriente vers des autismes et non un autisme donc probablement des causes multiples, en partie génétiques mais pas seulement".


C'est avant l'âge de 3 ans que les symptômes se manifestent : indifférence aux autres, comportement répétitif, centres d'intérêts restreints, retard mental... Mais le diagnostic devrait être plus précoce pour permettre à l'enfant de progresser. Malheureusement, il n'est pas toujours évident de dépister ce trouble du développement car les signes apparaissent de manières différentes chez les enfants. "Les délais dans les centres de diagnostic sont longs et les symptômes sont méconnus par les médecins" ajoute Agnès Woimant. "En effet, ceux-ci restent souvent très ignorants ou formés à la vieille école de la psychanalyse".

A l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement pour guérir de l'autisme. Cependant, différentes méthodes aident les autistes à vivre normalement.

La méthode ABA : efficace dans le traitement de l'autisme

En France, la prise en charge des enfants autistes consiste à les placer dans des centres d'éducation spécialisée. Cette méthode est dénoncée par les associations pour son inefficacité et a été abandonnée dans les années 80 par de nombreux pays.


Parmi toutes les prises en charge, une semble sortir du lot et faire véritablement progresser les autistes. Il s'agit de l'Applied Behavioral Analysis ou analyse appliquée au comportement. Cette méthode consiste en un diagnostic très précis du comportement par un psychologue spécialisé qui définit les points positifs et ceux à améliorer. L'enfant est ensuite stimulé 40 heures par semaine par une équipe formée, dont la famille fait partie. Problème : les parents sont souvent contraints de quitter leur emploi pour s'occuper de leur bambin. Et contrairement à d'autres pays, en France la méthode ABA n'est pas remboursée par la Sécurité sociale.

Qu'en est-il du plan autisme 2004 ?


En 2004, l'Etat avait fait de l'autisme une cause nationale. Cinq ans après, où en est-on ? "C'est un cache-misère" conclut Agnès Woimant. "On n'avance pas car si on ne fait pas de transfert de financement vers des structures innovantes qui se basent sur ce qui se fait de mieux à l'étranger, il n'y aura pas de moyens financiers suffisants. Il y a un vrai manque de courage politique".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience