Jouer dès le plus jeune âge: une école de la vie

Article par Anne HUMBERT , le 13/10/2009 à 10h32 , modifié le 13/10/2009 à 12h48 0 commentaire

A quoi ça sert de jouer ? Doit-on respecter les âges imprimés sur les boîtes de jeu ? Les jeux doivent-ils être forcément éducatifs ? Nous avons rencontré Margaret Milan fondatrice de la Fnac éveil et jeux qui répond à nos interrogations.

A quel âge commence-t-on à jouer et est-ce un besoin vital dès le plus jeune âge au même titre que manger par exemple ?
Jouer est aussi essentiel que se nourrir. On joue avec l’enfant dès le premier mois. On raconte des comptines, on fait  des jeux de mains. On le fait rire, on lui nomme les choses.
Pour le nourrisson, d’ailleurs, tout est jeu: son mobile, son tour de lit. Son environnement est un champ de découverte immense

Jouer, à quoi cela sert-il pour un enfant ?
 Le jouet aide à grandir, c’est l’école de la vie.
Jouer permet d’entrer dans le langage et de communiquer, d’apprendre la coordination grâce à l’œil qui regarde le jeu par exemple, faire se joindre la parole au geste. Plus tard, il permet de se construire en alimentant l’imaginaire avec des jeux comme "quand je serai grand je serai docteur ".

Qu’est ce qu’un bon jeu éducatif ?
Il faut faire attention avec le terme jeu éducatif car, en fait, tous les jeux le sont. Du moment que le jeu apporte un apprentissage et que l’activité proposée est cohérente avec l’âge et l’acquisition de l’enfant.

Justement, doit-on suivre les âges indiqués sur les emballages de jouets et pourquoi ?
C’est un vaste programme, et je dirai oui et non.
Oui, car il s’agit souvent de règles de sécurité, mais non car cela dépend du degré d’autonomie de chaque enfant. Ce sont les parents qui sont les meilleurs juges et doivent se poser les questions : "où mon enfant en est-il, se tient-il assis ?", etc. Et choisir en conséquence sans sauter les étapes. Dans nos magasins, nous avons justement des gens formés à ça, à poser les bonnes questions et à aider les parents à choisir des jouets adaptés pour leur enfant !

Sur certains jouets, on voit par exemple des chiffres et des lettres, n’est-ce pas aberrant pour un enfant qui ne sait pas lire ?

Je m’insurge contre le jouet électronique. Il est effectivement aberrant de mettre des chiffres et des lettres sur un jeu pour un tout petit, il suffirait de remplacer cela par des images ou des photos d’animaux. Mais, en fait, il s’agit d’une sorte de facilité commerciale car ça attire les parents !

Les jouets font de plus en plus de bruit, est-ce normal ?
Les enfants adorent ça ! Mais de plus en plus ont une option d’arrêt du son pour les parents !

Y a-t-il une envolée du jeu électronique ?
Non, on observe plutôt un tassement au profit des jeux d’imagination plus créatifs. Les parents ont une conscience accrue des limites de ces jouets et de l’utilisation des piles, lesquelles sont chères et ne sont pas écologiques. En plus il est pénible de devoir les changer souvent.

On voit de plus en plus de jeux où l’enfant est censé faire seul : ordinateur, livres qui se lisent avec un stylet… Qu’en pensez vous ? N’est-ce pas une dérive pour que les parents aient la paix ?
Non car, au contraire, dans ces jeux les parents ont un rôle. Ils doivent apprendre à manier le crayon à l’enfant qui pourra ensuite se débrouiller seul et avoir un peu d’autonomie.
Les petits ordinateurs de type typepad, il faut au départ s’en servir comme d’un imagier, puis peu à peu laisser l’enfant se l’approprier. Il en existe d’ailleurs à partir de 11 mois et les enfants adorent car ça parle et ça fait du bruit.
En revanche, je mets en garde les parents à propos des jeux vidéo, car les marquages ne correspondent pas à l’âge d’utilisation mais au degré de violence et  de sexe. Par exemple le " jeu du vétérinaire" sur console n’est pas un jeu pour les 3 ans et plus, mais bien pour les enfants de 8 ans environ.


Pour en savoir plus  sur les jeux et les enfants, rendez-vous sur le site http://grainesdecurieux.fr
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience