• Maman
  • Enfants

Jeux olympiques 2012 : interview d'une maman de championne zen

Article par , le 27/07/2012 à 16h30 , modifié le 31/07/2012 à 18h00 0 commentaire

Annie Tirode est la maman de Stéphanie Tirode-Lapeyre, tireuse au pistolet 10 et 25 mètres, sélectionnée aux Jeux olympiques de Londres. A quelques heures de la cérémonie d'ouverture des JO, elle témoigne.

Comment vous sentez-vous à la veille des Jeux Olympiques de Londres ?
En ce moment j'ai très chaud ! [Madame Tirode vit dans le sud, près de Bordeaux, NDR] Je ne suis pas du genre à m'inquiéter, je sais que Stéphanie et Walter savent bien gérer ce genre de situation en compétition. 

Quel est le sentiment qui prend le dessus dans une telle situation ? Impatience, inquiétude, fierté...
Je reste très zen, sûrement aussi parce que je ne veux surtout pas transmettre mon stress à Stéphanie ou à Walter.

Comment votre fille s'est elle tournée vers la discipline du tir ?
Le papa de Stéphanie faisait déjà partie d'un club de tir et sa grande sœur en faisait elle aussi. C'est sûrement ce qui a donné le goût de cette discipline à Stéphanie.

Quel rôle avez-vous joué dans la carrière sportive de votre enfant ?
Quand elle a débuté la compétition à 10 ans, c'est moi qui l'emmenais sur le stand de tir. Mon rôle a été celui d'une maman, j'étais surtout là pour la calmer, l'apaiser. C'est son Papa qui a pris le relais sur les gros championnats de France ou internationaux. Je n'ai pas l'impression d'avoir été pour quoi que ce soit dans sa réussite sportive. Son père, qui pratiquait déjà le tir, lui a sûrement inculqué la maîtrise de soi indispensable à ce sport. 

Que pensez-vous de la manière dont votre fille concilie sa vie de maman et celle de championne ?
Elle y arrive très bien. C'est une sacrée organisation pour Stéphanie et Walter qui gèrent eux-mêmes leur calendrier de compétitions. Mais je sais qu'ils ont réussi à bien se partager les tâches. Je sais aussi qu'en tant que maman, Stéphanie a toujours un peu mal au cœur de devoir laisser leurs deux filles pour participer à une compétition. Walter et Stéphanie partent deux semaines en tout pour les JO de Londres, du coup, c'est nous qui gardons Jeanne et Rose. Deux semaines c'est long, à la fois pour les petites et pour Stéphanie et Walter, mais ils nous font confiance.

Quel sera votre rôle pendant cette quinzaine des Jeux Olympiques de Londres ?
Il n'y aura rien de particulier. Le 28, premier jour de la compétition de tir, sera une journée comme les autres. Je serais évidemment très contente qu'ils réussissent tous les deux aux JO, mais ils nous ont déjà réservé des surprises auparavant... Je touche du bois, je touche même une grosse buche en ce moment !


Annie Tirode est la maman de Stéphanie Tirode-Lapeyre, tireuse au pistolet 10 et 25 mètres. Quelques heures après la cérémonie d'ouverture des JO, elle témoigne, dans la lignée de Radmila Karabatic, avec la campagne « P&G sponsor officiel des mamans ».

Stéphanie Tirode-Lapeyre détient 18 titres de championne de France, toutes disciplines et catégories confondues et a remporté la Coupe du Monde préolympique à Pékin en 2008. Mariée avec Walter LAPEYRE, elle est également maman de deux enfants. Elle est qualifiée pour les JO de Londres pour le tir au pistolet 10m et 25m.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience