• Maman
  • Enfants

Jeux olympiques 2012 : interview d'une maman de champion très stressée

Article par , le 28/07/2012 à 10h05 , modifié le 31/07/2012 à 18h00 0 commentaire

Christine Lapeyre est la maman de Walter Lapeyre, tireur au pistolet 10 et 50m sélectionné aux Jeux olympiques de Londres. Quelques heures après la cérémonie d'ouverture des JO, elles témoigne.

Plurielles.fr : Comment vous sentez-vous depuis l'ouverture des Jeux olympiques de Londres ?
Christine Lapeyre : je suis stressée, très stressée. D'une manière générale, je suis stressée depuis que Walter est dans le circuit international. Mais je fais tout, évidemment, pour ne pas lui transmettre mon anxiété. Vous savez que je ne l'ai jamais vu tirer au pistolet ! 

Pourquoi ? Vous n'aimez pas le tir au pistolet ?
Non, au contraire ! Le tir, c'est une vraie affaire de famille ! Je fais du tir depuis quinze ans, mon mari aussi, nous avons même été arbitres lors des championnats du monde. Nous sommes une famille de tireurs, mais nous n'avons jamais forcé Walter à s'engager dans cette discipline. Je suis juste trop stressée, presque malade, dès qu'il participe à une compétition !

Quel rôle avez-vous joué dans la carrière sportive de votre fils ?
Il a testé d'autres sports quand il était plus jeune. Il était très bon en judo et en rugby par exemple. Mais quand il a du faire un choix, il a décidé de se consacrer au tir. C'est vrai que la discipline n'était pas vraiment compatible avec le judo ou le rugby, il risquait de se blesser. Mais une fois qu'il a fait son choix, nous avons été des parents comme tous les autres, attentifs. Walter avait 11 ans quand il a commencé le tir et nous l'avons emmené sur toutes les compétitions. Il a aussi fallu construire un stand de tir à la maison parce que nous étions à 30 km du stand d'entraînement. Aujourd'hui, il sert toujours.

A quel moment de la carrière de votre fils vous sentez-vous la plus utile ?
Une fois qu'il a terminé son match. Walter me demande souvent d'être présente à ce moment. 

Que ressentez-vous après une victoire de votre fils ?
Beaucoup de fierté. Je ne le montre peut-être pas toujours mais je suis toujours très fière de lui.

Avec un enfant champion, vous partagez la même expérience, cela vous a-t-il rapprochée d'Annie Tirode, la mère de votre belle-fille Stéphanie ?
Bien sûr que ça nous a rapprochées. Walter avait 16 ans et Stéphanie 17 quand ils se sont mis ensemble. Ça fait tout juste 20 ans qu'ils sont en couple et nous avons beaucoup partagé ces vingt dernières années. Mais à vrai dire, le plus important, c'est surtout ce que nous avons en commun, nos deux petites filles Jeanne et Rose.

Quel sera votre rôle pendant cette quinzaine des Jeux Olympiques de Londres ?
L'épreuve de tir au pistolet débute le samedi 28 à 12h et tout le monde sait que dès le matin, je ne serai plus là, il ne faudra surtout pas me parler ! En tout cas, Walter et Stéphanie ont l'air très bien pour ces JO de Londres. Je les trouve même mieux qu'à Pékin.


Christine Lapeyre est la maman de Walter Lapeyre, tireur au pistolet 10 et 50m. Quelques heures après la cérémonie d'ouverture des JO, elle témoigne, dans la lignée de Radmila Karabatic, avec la campagne « P&G sponsor officiel des mamans ».

Agé de 36 ans, Walter Lapeyre s'est classé 6e de l'épreuve de tir au pistolet à 10 mètres, aux Jeux Olympiques de Pékin 2008. Walter est marié avec Stéphanie Tirode également membre de l'équipe de France de Tir. Il est sélectionné aux JO de Londres et marié avec Stéphanie Tirode-Lapeyre, elle aussi sélectionnée aux JO de Londres pour le  tir au pistolet 10 et 25m.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience