• Maman
  • Enfants

Je me méfie de ma nounou

Article par Murielle GIORDAN , le 03/08/2009 à 18h11 , modifié le 03/08/2009 à 18h21 2 commentaires

Ressentir de la méfiance envers sa nounou est une sensation désagréable. Vous aimeriez poussez la surveillance à l'extrême en optant pour une caméra cachée mais vous hésitez. Comment retrouver confiance ?

Pas facile de laisser son enfant à quelqu'un d'autre que vous. Même au bout de plusieurs semaines ou mois, vous êtes toujours aussi réticente et ne parvenez pas à faire confiance à votre nounou. Vous n'êtes pas sûre que votre enfant soit en sécurité, vous sentez un malaise qui persiste et vous empêche d'être sereine. Avant d'opter pour la méthode radicale, faites le point sur vos doutes et observez le comportement de l'enfant.
 
Posez des questions 
Avant de céder à la panique, soyez attentif aux signes pouvant signifier un mal-être chez l'enfant. S'il pleure le matin lorsque la nounou arrive, ne cédez pas à la panique. Ce comportement n'est pas anormal, il est difficile pour lui de quitter sa maman et de s'adapter à cette nouvelle situation. Si l'enfant persiste à vouloir rester avec vous, posez-lui des questions naturellement, sans susciter son inquiétude. Demandez-lui ce qu'il fait la journée, quelles sont les activités pratiquées, ce que lui dit la nounou. Ne faites pas vous-même les questions et les réponses.
 
Observez votre enfant 
S'il s'agit d'un nouveau-né, vérifiez ses couches pour savoir s'il a été suffisamment changé, observez sa peau pour déceler d'éventuels rougeurs ou manifestations cutanées. Un manque d'hygiène peut causer des problèmes à bébé et le rendre aussi nerveux. Si votre enfant vous indique qu'il n'a pas d'appétit lorsqu'il est avec sa nounou, qu'il semble affamé dès que vous rentrez le soir, demandez à la nounou de vous expliquer comment se passent les repas, pourquoi votre enfant a plus faim le soir qu'auparavant. Même chose pour les troubles du sommeil, qui peuvent être un signe de perturbations. 

La surveillance vidéo pour calmer les craintes ?
Si vos inquiétudes persistent, vous pouvez recourir à la surveillance vidéo. Vous pouvez parler de vos craintes à la nounou et lui expliquer que cette surveillance est le seul moyen pour vous de vous calmer. Vous pouvez opter pour la webcam ou un système automatique plus élaborée dédiée à ce genre de situation mais pas sans risques. Même si la surveillance vidéo fait un véritable carton aux Etats Unis, en France elle demeure plutôt anecdotique et peu utilisée. Si vous avez décidé d'opter pour cette méthode sans en informer la nounou, sachez que cette pratique est illégale pour des questions de respect de la vie privée.

Les visites surprises
Vous pouvez faire part de vos doutes sur votre nounou à la Protection Maternelle et Infantile (PMI) qui peut effectuer au domicile des visites surprises pour contrôler le travail des nourrices agréées. Ces visites permettent des vérifications sur la propreté du lieu, les repas, le rangement des objets pouvant être dangereux pour l'enfant... Ce contrôle pourra mettre fin à vos inquiétudes.

Les cas de négligences
Si votre enfant ou nouveau-né rentre de chez la nounou avec des hématomes, des rougeurs inexpliqués ou s'il est angoissée, convoquez votre nourrice et demandez lui ce qui s'est passé. Si ses réponses sont confuses, vous pouvez vous rendre à l'hôpital pour faire examiner l'enfant. Le médecin pourra déceler ou non un acte de maltraitance.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience