• Maman
  • Enfants

Isabelle Vitari de Nos chers voisins : "La maman parfaite n'existe pas"

Article par , le 17/07/2013 à 10h00 0 commentaire

La relation qu'elle entretient avec sa fille, les valeurs qu'elle souhaite lui inculquer, la rentrée scolaire... Isabelle Vitari, comédienne de Nos chers voisins nous en dit plus sur son rôle de maman.

Comment réussit-on à concilier vie professionnelle et vie de maman lorsque l'on est comédienne ?
C'est un vrai casse-tête. Quand on est comédienne, on n'a pas un emploi du temps fixe. Je travaille, en moyenne, trois mois en début d'année et trois mois en fin d'année. Il n'est pas toujours évident de s'organiser. Mais j'ai beaucoup de chance, je suis bien entourée. Mon conjoint emmène Joséphine, ma fille de 8 ans, à l'école tous les matins. Et ma mère va la récupérer le soir. J'ai une super-maman ! 


Quelles sont les valeurs primordiales à vos yeux ?
L'ouverture au monde et le goût du travail. Ce sont des valeurs que mes parents m'ont inculquées. Mes parents sont des immigrés italiens et espagnols. Pour eux, la notion de travail est essentielle. Ils m'ont transmis le goût d'apprendre. J'ai fait de la musique, de la danse, du théâtre. Du coup, j'essaye d'ouvrir ma fille au monde qui l'entoure. Avec Joséphine, on parle beaucoup. On est très complice. Elle a beaucoup d'humour. On passe notre temps à se faire des blagues. 


Vous arrive-t-il de culpabiliser ?
Oui, comme toutes les mamans. Il m'arrive de rentrer crevée le soir. J'essaye de prendre sur moi, mais ce n'est pas toujours évident. Ma fille me lance parfois : "Maman, je préfère quand tu ne travailles pas". Quand je ne tourne pas, je passe un maximum de temps avec Joséphine. 


Avez-vous déjà été dépassée par les événements ?
Oui. C'est humain. On m'a dit que la maman parfaite n'existait pas, que l'on se trouvait toujours nulle, qu'il y aurait un jour où ma fille me dirait : "Tu me soules". Je fais de mon mieux. Je n'essaye pas d'être parfaite...


Votre fille a-t-elle une âme d'artiste ?
Oui, avec une maman et un papa comédiens, il ne peut en être autrement...  Je pense qu'elle est mal barrée (Rire). Elle fera ce qu'elle veut, mais en tant que maman je serais davantage rassurée si elle devenait chirurgien ou médecin. Le métier de comédien est tellement ingrat et injuste. Décrocher un rôle dépend de tellement peu de choses...


Avez-vous déjà commencé à préparer la rentrée scolaire ?
Non. Pour le moment, on prépare les vacances. Je suis séparée du papa de Joséphine. Du coup, on l'a 15 jours chacun. Avec mon compagnon et Joséphine, on va partir en vacances avec des amis. Les préparatifs de la rentrée, on verra ça au dernier moment. Cela ne m'angoisse absolument pas. Surtout que j'ai la chance d'avoir une fille bonne élève.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience