• Maman
  • Enfants

Famille : y a-t-il un écart d'âge idéal entre les enfants ?

Article par Laura EL FEKY , le 19/07/2013 à 17h32 , modifié le 19/07/2013 à 17h41 0 commentaire

Une envie d'un deuxième ou d'un petit dernier, oui mais quand faut-il s'y mettre ? Deux, trois ou cinq ans : existe-t-il un écart idéal ? Avantages et inconvénients pour la famille d'un petit ou d'un grand écart d'âge entre les enfants.

Le petit écart : de quelques mois à deux ans
Avoir deux enfants en bas âge peut être difficile à gérer au début pour les parents. L'ainé n'étant pas encore autonome, il faudra donc redoubler d'énergie pour être sur tous les fronts et apporter beaucoup d'attention aux deux enfants.

Pour les enfants, cela peut vraiment être chouette. En partageant les mêmes jeux et les mêmes centres d'intérêts les bambins risqueront moins de s'ennuyer et il sera plus facile de les occuper lors des week-ends et vacances scolaires par des activités de leur tranche d'âge. Mais si la complicité peut être forte elle peut aussi s'accompagner d'une certaine rivalité. A l'école par exemple, si les enfants n'ont qu'une classe de différence, les professeurs, ou même vous, pourront être plus tentés de les comparer.

Le grand écart : au-delà de cinq ans
L'avantage pour les parents est d'avoir l'impression de se concentrer sur l'évolution de chaque enfant, et de profiter pleinement de chaque étape de son développement. Cela peut paraître cependant bizarre pour certains de se replonger dans les biberons et les couches plusieurs années plus tard. Aux parents de se remettre dans le bain, même si au début ils risquent d'avoir peur de ne plus trop savoir comment s'y prendre.

La relation qui unira les enfants sera certes peut être un peu moins basée sur la complicité, mais de bons moments sont quand même à prévoir. L'ainé, fier de son rôle de grand se montrera protecteur tandis que le cadet, sous l'admiration du « grand » se montrera sûrement avide de ses bons conseils. Attention toutefois de ne pas trop en demander à l'ainé et de ne pas enfermer le cadet dans son rôle de "bébé".

Petit VS grand écart : qu'est qui l'emporte ?
S'il est conseillé d'attendre un temps "raisonnable" que les chercheurs situent généralement entre dix-huit mois et cinq ans, éloignant les risques de complication pour le deuxième bébé, il n'y a pas d'âge idéal.

Le meilleur écart est lorsque l'on se sent prêt. Le corps de la maman s'est remis de la grossesse précédente et la petite famille actuelle est apte à s'agrandir. Quel que soit le moment choisi un dialogue avec l'aîné, qui jusque-là était enfant unique, est important afin qu'il ne se sente pas délaissé, car peu importe l'âge, la peur que ses parents ne l'aiment plus, est toujours là !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience