Famille nombreuse : le regard des autres

Article par Clémence Orcel , le 27/11/2009 à 12h20 , modifié le 27/11/2009 à 14h50 1 commentaire

Avec 5, 6 ou 7 enfants, une poussette, un porte-bébé, trois autres qui se tiennent la main et un mini-van garé à côté, il y a de quoi étonner. A l'école, dans la rue et même au sein de la famille large, ce choix de famille nombreuse intrigue et fait parler.

Mère courage

Il y a les admiratifs et les étonnés. "Quel courage vous avez ! " ou "Je n'aurais pas pu mais j'en ai toujours rêvé ", voilà ce qu'entendent souvent les mamans de nombreux enfants. Elles n'ont pourtant pas l'impression d'être des superwoman et élèvent leur "petite " tribu comme toutes les autres mères de famille. Sacrifices, fatigue, ras-le-bol parfois, mais toujours dans l'amour et la certitude d'avoir fait le bon choix. Un choix qu'il faut assumer face aux mauvaises langues.

Mère pondeuse

"C'est pour les allocs ! ", "Ils doivent tous être de pères différents " ou encore "La contraception, vous connaissez ? " Les a priori ne manquent pas sur les familles nombreuses : polygames, catholiques traditionnalistes, familles recomposées, on imagine des tas de raisons pour ce choix que l'on ne comprend pas et qui sort du moule habituel. Pourtant, nombre de ces familles ont suivi le schéma classique "papa, maman et les enfants ", ne vont pas à la messe tous les dimanches et ne roulent pas sur l'or. Leur choix de vie s'est imposé à eux tout naturellement, malgré les difficultés. Bouches à nourrir, loyer à payer, habillement des enfants, maison à agrandir, le budget est serré et les vacances souvent sacrifiées. Mais quand on aime, on ne compte pas !

Mère à la chaîne

"Comment vous faites pour ne jamais en oublier ? ", "Vous devez passer votre vie à les compter ! ", "Vous arrivez à vous souvenir de tous les prénoms ? " Des questions qui se posent, bizarrement, comme si les enfants d'une famille nombreuse n'étaient que les numéros d'une longue liste. Oui, ils récupèrent les vêtements des aînés et doivent apprendre à partager, mais non, ils ne sont pas tous malheureux. Une mère de deux enfants a bien du mal à imaginer comment se couper en six ou comment rallonger les journées, mais les mamans de familles nombreuses se découvrent souvent des ressources insoupçonnées...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience