• Maman
  • Enfants

Enfants et télévision : liaisons dangereuses ?

Article par Nadine ROSEAU , le 13/02/2009 à 15h08 , modifié le 13/02/2009 à 15h24 0 commentaire

Si le téléviseur divertit les bambins et capte quotidiennement leur attention au point de devenir l'objet de leur affection, impossible de zapper les effets nocifs du petit écran sur le jeune public. Gros plan sur la relation télévision-enfant.

Télévision : succès d'audience
Fenêtre sur le monde, divertissement, véritable lien social, vecteur de savoir...les définitions de la télévision ne manquent pas. Des visions positives qui ne sont pas sans lien avec l'attrait et l'intérêt portés sur la petite lucarne, surtout de la part des jeunes téléspectateurs. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : selon le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, les enfants resteraient plus de 2 heures par jour devant le petit écran.
La multiplication des chaînes numériques et  l'élargissement du paysage audiovisuel français avec la création de Gulli, première chaîne de télévision gratuite destinée à la jeunesse  ne sont pas étrangers à ce succès d'audience.
 
La télévision vue d'un mauvais œil
Les avantages prêtés à la télévision participent également à son succès : fédératrice (elle rassemble et permet de passer du temps ensemble), instructive et éducative (grâce aux documentaires et aux émissions culturelles), récréative (elle permet de créer de puissants référents imaginaires).
Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, les enfants regardent peu les programmes jeunesse qui leur sont destinés. On estime que 80 % du temps passé devant la télévision par les enfants de 4 à 10 ans est consacré à des programmes "tout public". De plus, 25 à 30 % des 8-12 ans sont encore devant la télé à 20 h 30. Films, séries, informations sont donc à leur portée. Une incursion dans le monde adulte vue d'un mauvais œil.
 
Le côté obscur du petit écran
L'influence de la télévision sur les jeunes téléspectateurs est incontestable. Une influence qui dépend de plusieurs facteurs : leur âge, le nombre d'heures passées devant le petit écran, leur personnalité, le fait de regarder la télé seuls ou avec des adultes ainsi que le contenu du programme visionné. Ils ne sont pas à l'abri de la violence de certains programmes. Plusieurs études menées sur le sujet démontrent que les images violentes ont un impact sur les enfants, qu'il soit physique, verbal, moral ou encore sexuel.
Des chercheurs ont mis en évidence les effets de cet impact sur les enfants : stress, colère, honte, anxiété, difficulté d'endormissement, etc., qui varient selon l'âge. Sans compter le matraquage de la publicité dont les petits sont la cible, ne les préservant pas des valeurs mercantiles. Face à cette déferlante d'images, les parents ne doivent pas rester spectateurs et faire écran.
 
Contrôle parental
Du côté des parents, si la télévision apparaît comme un allié salvateur pour occuper ou divertir leur petit, ils ont tout de même un rôle primordial à jouer. Au vu de la nocivité de certains programmes sur le public jeune, la vigilance et l'attention des parents sont de mise pour contrôler la nature des programmes visionnés. Loin de priver les enfants de télévision, il s'agirait plus de gérer les heures d'écoute et le type d'émissions qu'ils regardent.
Autre manière de réduire les effets négatifs de la télévision est de leur apprendre à prendre du recul par rapport à ce qu'ils voient et de faire preuve d'esprit critique. Après tout, la télévision n'est qu'une reconstruction de la réalité mais les dégâts qu'elle peut engendrer chez les petits n'ont rien d'une fiction.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Maman
logAudience