Enfant et musique : "Les compositions de Mozart nous permettent de travailler efficacement"

Article par Caroline Rabourdin , le 24/02/2010 à 17h00 , modifié le 24/02/2010 à 17h07 0 commentaire

La méthode Tomatis consiste à utiliser la musique pour venir notamment à bout des difficultés scolaires et des problèmes de comportement. Thierry Gaujarengues, président de Tomatis Développement, a répondu à nos questions.

Quel est le principe de la méthode Tomatis ?
La méthode Tomatis est une pédagogie de l'écoute. L'écoute est la capacité à utiliser son audition d'une manière volontaire et attentive dans le but d'apprendre et de communiquer. L'écoute est donc une fonction cognitive de haut niveau. Elle n'est pas un enregistrement sonore passif qui dépendrait uniquement du fonctionnement de l'appareil auditif. La méthode Tomatis va permettre de redonner aux muscles de l'oreille leur pleine capacité de fonctionnement.
 
Que pensez-vous de "l'effet Mozart" ? 
L'effet Mozart est contesté puisqu'il existe à peu près autant d'études en faveur que contre ce supposé effet. Nous n'utilisons nullement la musique de Mozart pour un quelconque effet mais essentiellement car celle-ci répond parfaitement aux exigences techniques du matériel que nous utilisons. En effet, les caractéristiques musicales des compositions de Mozart et notamment les cadences et rythmes nous permettent de faire réagir de façon optimum notre matériel électronique et donc de pouvoir travailler efficacement sur les muscles de l'oreille.
 
Ecouter de la musique permet-il de développer l'intelligence ?
Tout dépend de la définition que l'on donne au mot « intelligence ». Il a été montré depuis ces dernières années que la musique a des effets positifs au niveau attentionnel, émotionnel, cognitif, comportemental et au niveau des interactions sociales. La musique permet une meilleure adaptation de l'individu à son milieu et à lui-même, ce qui peut être défini comme une forme d'intelligence.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience