En terminale, direction la faculté !

Article par Caroline RABOURDIN , le 12/08/2009 à 20h28 , modifié le 12/08/2009 à 20h37 0 commentaire

En terminale, les élèves découvrent la philosophie, première épreuve qui débutera les examens du bac. Il s'agit donc d'assurer la dernière ligne droite avant de décrocher le précieux sésame.

Le changement le plus frappant lorsque l'on est en terminale, c'est la fin du français. Cette matière laisse en effet place à la philosophie et ce, pour toutes les filières. Les cours de français subsistent cependant pour les littéraires, sous une forme différente. Il ne s'agit plus de connaître les structures grammaticales mais d'apprendre la littérature.
 
En terminale, la philosophie a pour but d'apporter des notions de base aux élèves. Parmi les thèmes détaillés : la conscience, l'inconscience, le désir, l'art, la religion, la vérité, le bonheur, le devoir... L'apprentissage de la philosophie passe aussi par la découverte d'œuvres majeures. La dissertation et l'explication de texte sont également détaillées puisque c'est par elles que débuteront les épreuves du baccalauréat en juin prochain.
 
L'éducation civique, juridique et sociale, les travaux encadrés ainsi que la vie de classe existent toujours et ce, quelle que soit la filière choisie.
 
En filière L et ES, l'histoire s'articule autour de "Le monde, l'Europe, la France de 1945 à nos jours". La géographie aborde "l'espace mondialisé, les trois grandes aires de puissance et les mondes en quête de développement".
En terminale S, ce programme change et traite les questions des relations internationales de 1945 à nos jours, de la colonisation et de l'indépendance ainsi que de la France sous la Vème République. En géographie, il s'agit surtout d'aborder l'espace mondialisé, les Etats-Unis, l'Asie orientale et l'espace méditerranéen.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience