• Maman
  • Enfants

Des résidus chimiques trouvés dans des vêtements pour enfants

Article par , le 29/01/2009 à 14h13 , modifié le 29/01/2009 à 14h36 1 commentaire

Des tests sur des tee-shirts pour enfants ont révélé la présence de phtalates, des composants chimiques potentiellement cancérigènes, et des résidus chimiques alcalins pouvant provoquer des allergies.

C'est une étude publiée dans le mensuel 60 millions de consommateurs paru le 29 janvier : l'Institut National de la Consommation (INC) souligne que sur 40 tee-shirts pour enfants testés, 9 comportaient un taux de phtalates supérieur à la réglementation européenne REACH en vigueur depuis fin 2008. Ces 9 tee-shirts ont été achetés en septembre chez Kiabi, Gemo, Babou, La Halle, Okaïdi, Auchan et Gap, ce qui fait un assez large panel de marques.

Les phtalates sont des composants chimiques que les fabricants textiles utilisent pour rendre les plastiques plus souples. Ces substances sont souvent présentes sur les dessins et autres motifs qui décorent les vêtements. Elles ne présentent un danger cancérigène que lorsqu'on les ingurgite, mais l'INC met en garde les parents car les enfants mettent souvent leurs vêtements à la bouche.

Les analyses ont également révélé la présence de résidus chimiques alcalins sur ces tee-shirts, des produits pouvant être irritants et provoquer des allergies cutanées. Les industries textiles utilisent des produits à forte teneur alcaline afin de rendre les tee-shirts plus blancs.

L'INC recommande donc aux parents d'être vigilants et de laver systématiquement les vêtements pour enfants lorsqu'ils viennent de les acheter, avant que leurs enfants ne les portent. Cela évite ainsi les risques d'irritations. Toutefois, l'INC rappelle que les phtalates ne partent pas au lavage.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience