Comment parler de sexualité à mon enfant : Témoignages

Article par Saliha Hadj-Djilani , le 26/07/2010 à 17h34 , modifié le 26/07/2010 à 18h06 0 commentaire

Annie, Cécilia et Souad nous racontent comment elles en sont venues à parler sexualité avec leur enfant. C'est souvent cocasse !

Annie, 41 ans, assistante sociale

Avec mon mari, on avait l'habitude de prendre le bain avec notre fille Clara depuis qu'elle était tout bébé.
Et puis un jour, vers ses 4 ans, elle s'est mise à poser beaucoup de questions sur le zizi de son papa...
Elle insistait tellement qu'on s'est dit qu'il fallait arrêter de prendre un bain avec elle. Et puis, les questions sont passées. Je crois que c'était assez sain de faire une coupure nette. Plus tard, un ami psy m'a dit que c'était sa période oedipienne et que j'avais bien fait... Mais à l'époque, je n'ai pas eu besoin de consulter qui que ce soit.
Ces choses-là se ressentent. Il fallait lui mettre des limites, c'est tout. Et sans qu'on lui explique quoique ce soit, elle a compris d'elle-même puisqu'elle n'a plu jamais reparlé du zizi de son papa !

Cécilia, 28 ans, comptable

Mon fils Nicolas n'arrêtait pas de jouer avec son zizi quand il avait 3 ans... Même à l'école ! A tel point qu'un jour, sa maîtresse m'a fait une remarque parce qu'il avait montré son zizi à deux copines de sa classe pendant la récréation... Il venait d'entrer en maternelle et, ce jour-là, ça a été la honte de ma vie ! Je me suis même demandé si mon enfant n'était pas un petit obsédé sexuel ! J'ai culpabilisé et tout, et tout.
Et l'idée qu'il recommence à montrer son zizi à l'école m'était insupportable.
Alors j'ai respiré un grand coup et je lui ai dit "Ces choses-là ne se font pas. Tu ne dois plus montrer ton zizi à personne. Ca met les gens en colère".
Il ne m'a pas répondu sur le moment mais je crois qu'il a compris parce qu'il n'a plus jamais recommencé.

Souad, 31 ans, infirmière

Quand j'étais étudiante infirmière, j'ai fait un stage en pédopsy et le médecin nous avait clairement expliqué qu'il fallait parler simplement et naturellement de la sexualité aux enfants. A ce moment-là, je me suis dit "Fastoche!"

Mais quand je suis devenue maman et que je me suis retrouvée dans cette situation, j'ai moins fait la maline...
Un jour, mon fils m'a demandé "Comment on fait les bébés ?" Une question classique quoi. On était dans le cabinet du pédiatre pour un rappel de vaccins... Et là j'ai fait le lien avec la femme enceinte qui était assise à côte de nous, dans la salle d'attente ! Mais il a fallu qu'on soit devant le docteur pour qu'il pose la question.
Je suis restée sans voix, je ne m'y attendais pas du tout ! Heureusement, le docteur a pris le relais et lui a raconté une histoire de graine. Après à chaque fois qu'on croisait une femme enceinte dans la rue, il me disait "Tu vois le papa, il a mis une graine dans le ventre de la maman là-bas. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience