Comment parler de sexualité à mon enfant ? Les réponses d'un pédopsychiatre

Article par Saliha Hadj-Djilani , le 26/07/2010 à 17h38 , modifié le 26/07/2010 à 18h06 0 commentaire

Stéphane Clerget, pédopsychiatre, auteur de "Nos enfants aussi ont un sexe" (Robert Laffont) et de "Le pédopsy de poche" (Marabout), a beaucoup travaillé sur le dialogue parents-enfants au sujet de la sexualité. Il nous donne son avis de spécialiste.

Quel conseil donneriez-vous aux parents pour parler de sexualité à leur enfant ?

Il est important d'expliquer aux petits les règles qui régissent la sexualité humaine. C'est-à-dire avec qui il est possible d'avoir des "jeux de fesses" ou de "zizi", dès que les enfants commencent à avoir ce genre de jeux, entre eux ou tout seul. Il faut leur dire que ce sont des choses qu'on peut faire bien sûr mais avec quelqu'un qui n'est pas de sa famille et seulement à partir de 15 ans, l'âge de la majorité sexuelle.
Il ne faut évidemment pas disputer l'enfant quand il manifeste une curiosité sexuelle, ni quand il commence à se masturber. Quand il se masturbe, il faut simplement lui dire de le faire quand il est seul parce que ça peut énerver les gens.

Comment doivent-ils réagir face à la curiosité de leur enfant sur la sexualité ?

Il est important de se montrer soi-même pudique quand l'enfant commence à se montrer un peu trop curieux sexuellement. Il faut, si votre enfant vous touche les fesses, les seins ou les organes génitaux, lui retirer la main en lui expliquant simplement que ce ne sont pas des zones qu'on peut toucher comme ça.
Il faut aussi éviter de l'embrasser sur la bouche et de prendre des bains avec lui, à partir de 3 ans.
C'est important parce qu'il apprend ainsi à renoncer à être le partenaire de ses parents et il peut comprendre très tôt qu'ils ont leur propre intimité.
Il faut aussi éviter de trop l'exciter parce qu'il est déjà assez excitable comme ça, entre 3 et 6 ans, et c'est aussi le cas au moment de la puberté.

Que dire aux parents qui refusent d'aborder la question de la sexualité avec leur enfant ?

Disons que si on n'explique pas les règles à un enfant, il ne peut pas les connaître et du coup il peut avoir des comportements sexués débridés ou pratiquer des jeux sexuels avec d'autres enfants ou avec ses frères et ses sœurs.
S'il n'apprend pas les règles, il ne peut pas les connaître et donc il ne les respectera pas.
Et puis, l'enfant imagine beaucoup de choses, donc si on ne lui dit rien sur la sexualité, il se contentera de ce qu'il imagine ou de ce qu'il entend à gauche et à droite et de ce qu'il comprendra
Il n'y a pas lieu, non plus, de lui expliquer le Kamasutra ! Il faut juste lui enseigner les règles de base.

Comment expliquer la procréation à un enfant ?

Souvent on baratine les enfants sur tout ce qui se passe dans le ventre de la mère et comment l'enfant y grandit. Mais ce n'est pas ça l'important ! L'important c'est que l'enfant comprenne que le père a un rôle à jouer là-dedans et qu'il faut une graine d'homme et une graine de femme. Ce qui se passe dans le ventre, il aura le temps de l'apprendre à l'école primaire. Beaucoup d'enfants ignorent même complètement que leur père a joué un rôle là- dedans, ils pensent qu'ils sont juste un petit morceau de la mère.
Au petit garçon, il faut dire que son zizi ça sert à faire pipi, à faire l'amour et éventuellement à faire des bébés. Que dans son zizi, il a des sacs à graines où sont des futures graines à bébé. Et en lui disant ça, on a dit l'essentiel !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience