• Maman
  • Enfants

Comment comprendre les dessins de mon enfant ?

Article par Candice LUCAS , le 29/06/2012 à 10h36 , modifié le 29/06/2012 à 10h55 0 commentaire

Des gribouillis au "bonhomme têtard", comment comprendre ce que votre enfant dessine ? René Baldy, spécialiste du développement cognitif par le dessin et professeur de psychologie, répond à nos questions.

Pourquoi un enfant dessine-t-il ?
René Baldy : Il y a plusieurs raisons : le monde culturel dans lequel il évolue, avec des affiches, des livres imagés, des dessins animés est graphiquement riche ; les membres de sa famille qui dessinent ou écrivent c'est-à-dire qui laissent des traces sur une feuille de papier et que l'enfant cherche à imiter, etc. À l'école, dès la maternelle, comme dans la famille, l'enfant est encouragé à dessiner et ses productions sont valorisées : on s'exclame, on le félicite et on affiche ses dessins. Le tout-petit qui ne sait pas encore écrire exprime ses pensées ou ses modèles internes par le dessin. Il projette sur le papier les représentations mentales qu'il se fait de la réalité. Pour lui, dessiner est une façon d'entrer dans la culture : cela fait partie des acquis culturels de l'enfant, comme manger avec une fourchette par exemple.

Est-ce que dessiner est utile pour l'enfant ? 
René Baldy : Dessiner permet à l'enfant d'acquérir les compétences de base, motrices et symboliques, qui lui serviront lors de l'apprentissage de l'écriture. En dessinant, l'enfant apprend à s'asseoir à la table, à tenir correctement le crayon, à moduler sa pression sur la feuille de papier, à contrôler son geste. En dessinant, il manipule aussi des symboles graphiques comme le rond ou le carré. Le rond tracé n'est pas seulement un rond, c'est la tête du bonhomme et le carré n'est pas seulement un carré mais la façade de la maison. De plus, notamment avec l'utilisation des couleurs, il développe son sens esthétique. Bref ! Toutes ces acquisitions fondamentales préparent les apprentissages fondamentaux ultérieurs.
Doit-on s'inquiéter devant un enfant qui ne dessine pas ?
René Baldy : S'inquiéter non, surtout si l'enfant s'investit dans d'autres activités, mais j'encourage les parents et les enseignants à inciter les enfants à dessiner par exemple tout simplement en mettant des crayons et du papier à leur disposition. Mais chaque enfant est différent des autres : certains aiment beaucoup dessiner, d'autres moins. Si un enfant apprécie de réaliser sagement des dessins devant son bureau, un autre sera plus actif et préférera aller courir dans le jardin. Les centres d'intérêts des tout-petits varient selon leur personnalité et le contexte familial dans lequel ils évoluent. L'intérêt pour le dessin peut aussi arriver plus ou moins tardivement. Plus une maman encouragera et complimentera son enfant, plus celui-ci sera motivé et cherchera à faire de beaux dessins pour lui faire plaisir. Mais, le dessin doit rester une activité ludique et on ne doit en aucun cas forcer l'enfant à dessiner. Les contraintes viendront avec les apprentissages fondamentaux comme l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et du calcul. 

Comment comprendre les dessins d'enfant ?
Dessins d'enfant : (de g. à d.) à 2 ans et 10 mois, 3 ans et 6 mois, 4 ans et 3 mois

Que penser d'un enfant qui dessine mal ?
René Baldy : Les apprentissages scolaires de l'enfant sont déjà soumis à des évaluations et des comparaisons parfois très sévères. Aussi, comme je le disais, le dessin est une activité qui doit rester ludique et dans laquelle il ne faut pas rechercher la performance. L'important est que l'enfant dessine et prenne du plaisir dans cette activité. La qualité de ses productions est secondaire et il faut le laisser progresser à son rythme. À l'école, si vous regardez les dessins réalisés par les élèves d'une même classe, et donc du même âge, vous trouverez des productions très sommaires, de bonshommes par exemple, et des œuvres très sophistiquées. Cette hétérogénéité  est normale. De même que certains enfants marchent et/ou parlent plus tôt que d'autres, certains dessinent mieux et plus tôt que les autres. Le dessin doit permettre à l'enfant de s'exprimer en liberté, avec ses compétences et ses préférences. En revanche, le dessin est un bon moyen pour les mamans de suivre le développement de leur enfant. Je compare souvent les dessins aux traits que les parents inscrivent sur le mur pour marquer la croissance de leur enfant. Alors que les traits bien étagés sur le mur marquent la croissance physique de l'enfant, les dessins produits à différents moments marquent son développement intellectuel. J'invite les parents à ne pas chercher à interpréter les dessins de leur enfant mais au contraire à porter sur eux un regard sain. Alignez une dizaine de dessins sur la table et observez la progression, cherchez à repérer des étapes... Chaque enfant avance à son rythme, le principal est de l'encourager.

 

À lire :
Dessine-moi un bonhomme, de René Baldy, aux Editions In Press, 2010
Fais-moi un beau dessin, de René Baldy, aux Editions In Press, 2011        

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience