• Maman
  • Enfants

Tétine ou pouce : les avantages et les inconvénients

Article par , le 18/01/2011 à 14h32 , modifié le 18/01/2011 à 17h26 0 commentaire

Pouce ou sucette ? Là n'est pas la question. Le mouvement de succion est acquis dans le ventre de la maman. A sa naissance, il va par conséquent continuer à téter (doigt de sa maman, drap, doudou, poing, pouce, tétine). Alors pouce ou sucette... découvrez les avantages mais aussi les inconvénients.

La sucette

Certains parents et médecins l'accusent de ne pas être hygiénique et de freiner la communication. Pour d'autres, elle apaise stress et douleurs chez les bébés et elle permet la succion qui lui procure une sensation de bien-être et le rassure. Elle... c'est la sucette.
Le fait de téter est en effet inné chez les bébés. Il est primordial de respecter ce besoin mais le bébé ne doit pas garder la sucette toute la journée dans la bouche car ce comportement pourrait créer des problèmes dentaires et retarder le développement du langage et de la communication.

Les avantages de la tétine

- La tétine est efficace car elle peut soulager les colères, les coliques douloureuses ou d'autres douleurs.

- Les parents peuvent contrôler l'usage de la tétine, contrairement au pouce.

- Les tétines présentent des formes évolutives avec l'âge de l'enfant et sont adaptées à son palais.

Les inconvénients de la tétine

-
Si elle tombe, elle peut transporter toutes les impuretés.

- Certes la sucette va calmer les pleurs de bébé mais le fait de la perdre peut le réveiller (notamment la nuit) et le faire pleurer.

- La dépendance... si bébé la réclame de jour comme de nuit.

Un petit conseil de maman : ne pas lui donner à tout bout de champ et l'imiter son usage pour les gros chagrins et l'endormissement.

- Une succion fréquente peut retarder -avec le temps- des défauts de prononciation lors de l'apprentissage du langage.

- Dites non au "remède de grand-mère". Il ne faut pas l'enrober dans du sucre ou du miel. Pensez aux dents de votre bout de chou.

Quelques conseils :

- Quand le bébé est calme, il ne faut pas lui proposer la sucette.

- L'usage de la sucette -si vous avez opté pour la sucette- est limité quand bébé pique une grosse colère et à l'endormissement.

- Le bébé ne doit pas prendre la sucette tant que l'allaitement -si vous avez choisi l'allaitement- n'est pas totalement établi. Des exceptions : les prématurés, les bébés malades ou hospitalisés ont besoin de la succion qui les réconforte.

- Lors de la première utilisation, la sucette doit être stérilisée. Comment ? En la plongeant dans l'eau bouillante pendant cinq minutes. Et non pas en la mettant dans votre bouche car vous pourriez lui transmettre vos microbes. Ne soyez pas "dégoutées" mesdames, je l'ai déjà vu faire.

- Il est donc recommandé d'avoir plusieurs sucettes, propres et emballées sous la main.

- Après chaque usage, la sucette doit être lavée à l'eau savonneuse.

- La sucette... ce n'est pas Ad vitam aeternam. Elle doit être remplacée tous les deux mois ou quand elle est fendillée ou trouée.

- Il ne faut jamais attacher une sucette autour du cou d'un bébé. Pourquoi ? Parce qu'il risque de s'étrangler. Il existe des attache-sucettes.

- Si vous optez pour la tétine, il faut qu'elle soit conforme à la norme de sécurité NF S 54 003.

- Le support de la tétine ou collerette doit posséder deux trous pour laisser passer l'air.

La tétine « bio »... ça existe  mais il faut respecter quelques consignes comme :

- Choisir une tétine en latex naturel ou en caoutchouc naturel,
- Veiller à l'absence de bisphénol A qui fait partie des composés toxiques
- Acheter une tétine bio ergonomique et hygiénique

Dire stop à la tétine !

La privation doit se faire par étapes progressives. Il faut faire comprendre à l'enfant qu'il est devenu grand et que l'usage de la tétine est limité par exemple au rituel de l'endormissement et qu'elle doit par conséquent rester dans sa chambre. Quand le bébé réclame la tétine en dehors du coucher, il faut détourner son attention (jeux, lectures...). Certaines périodes ne sont pas propices à l'abandon de la tétine : la rentrée des classes, la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur, un divorce, un déménagement, un changement d'école... Durant ces périodes, le bambin a besoin d'être réconforté et soutenu. Quoi qu'il en soit, l'enfant doit abandonner la sucette à l'âge de trois ans.

Le pouce

Un geste spontané ! Le pouce ou les doigts seront sucés par le nourrisson dès sa naissance.

Les avantages du pouce

- Pour le bébé mais aussi pour les parents, on a toujours un pouce sous la main. Durant sa nuit, il le trouvera tout seul et pourra donc se rendormir.

Les inconvénients du pouce

- Sucer le pouce ou les doigts peut causer des problèmes dentaires. Une éventuelle déformation de la dentition en raison de la succion du pouce peut survenir si l'enfant suce encore son pouce au-delà de quatre ou cinq ans.

- Comme pour la tétine, le pouce n'est pas hygiénique surtout quand l'enfant commence à se déplacer ou à toucher à tout.

Dire stop au pouce

Concernant le pouce, il faudra plus de temps pour l'abandonner.  Généralement, l'enfant lui-même dit stop notamment lors de la rentrée en cours préparatoire.  Une visite chez le dentiste peut également permettre à l'enfant de prendre conscience des conséquences réelles sur ses dents.

N'oubliez  pas que les bras de sa maman qui le réconforte en lui parlant ou encore en le berçant peuvent le calmer. A vous de jouer maintenant !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience