• Maman
  • Enfants

Bébé est né : les premiers soins et examens à la maternité

Article par , le 30/01/2012 à 17h47 , modifié le 31/01/2012 à 16h10 0 commentaire

Bébé est né ! Le personnel médical, présent dans la salle d'accouchement ou de naissance, s'affaire autour de la maman mais aussi du bébé qui va bénéficier de soins immédiats et passer des tests.

Quels sont les soins et les tests auxquels bébé ne pourra pas se soustraire. Après avoir coupé le cordon ombilical dans les cinq minutes après l'accouchement, la sage-femme dépose bébé sur votre ventre mais vous l'enlève rapidement pour le sécher et le placer sous la lampe chauffante.

Le premier examen effectué par bébé s'appelle le test d'Apgar

Il consiste à évoluer la vitalité  du nouveau-né sur cinq critères : son rythme cardiaque, sa respiration, l'estimation de la réactivité, le tonus musculaire et de la coloration de la peau (rosée ou bleutée). Chacun de ces éléments est mesuré sur une échelle de 0 à 2. Le score normal est égal à 10. Plus le score est bas, plus l'état de bébé est inquiétant. Cet examen est réalisé à plusieurs reprises dans les dix premières minutes de son existence.

Les gestes de routine :

-La sage-femme mesure la taille et le périmètre crânien puis pèse votre bout de chou. Ces paramètres vont permettre de contrôler l'évolution de la croissance de votre bambin.
-Elle lui met un collyre antibiotique dans les deux yeux. Pourquoi ? Pour éviter la survenue d'une infection des yeux.
-Afin de prévenir la maladie hémorragique du nouveau-né, des vitamines K en gouttes sont données au bébé à la naissance et le cinquième jour.
-L'aspiration des mucosités. Un geste impressionnant ! La sage-femme introduit une petite sonde dans la bouche et les narines du nouveau-né pour aspirer les glaires accumulées qui gênent la respiration du bébé.
-Elle descend une petite sonde souple dans l'estomac pour dépister des malformations de l'œsophage. Cette sonde permet d'aspirer le liquide amniotique qui peut perturber la respiration de bébé. Elle examine ensuite par palpation ses organes internes comme le foie ou l'estomac.
-Elle place la pince de Bar sur le cordon ombilical à environ 2 centimètres de la peau. Elle permet une fermeture étanche du cordon. Ce dernier va ainsi s'assécher et tomber après une dizaine de jours.
-La sage-femme fait la toilette rapide de bébé puis l'habille chaudement car un nouveau-né a tendance à se refroidir rapidement après l'accouchement (body, chaussettes, grenouillère, gilet, bonnet voire gants...).
-Elle lui place son bracelet d'identité sur lequel sont notés son nom, son prénom, son sexe et le nom de la maman.

Puis le pédiatre entre à son tour en scène et...

- examine les organes génitaux externes,
- contrôle à nouveau la fréquence cardiaque et respiratoire,
- palpe l'abdomen, vérifie les épaules, les hanches et la colonne vertébrale. Plusieurs enfants présentent une luxation de la hanche à la naissance survenant généralement au cours de l'accouchement.
- examine les pieds et les jambes,
- vérifie la mesure du pouls de l'artère fémorale,
- surveille une nouvelle fois la température,
- regarde le cou et les clavicules afin de vérifier la présence d'hématome ou d'une fracture de la clavicule,
- réalise un examen clinique des os du crâne et de l'aspect des fontanelles, des espaces cartilagineux de la boîte crânienne,
- contrôle l'état de ses yeux, de ses oreilles, de son nez, de sa bouche, de sa vue et de son audition,
 - effectue le réflexe d'éblouissement : le pédiatre pointe une lumière vive face au nouveau-né. S'il ferme les yeux, tout va bien.

Il procède aussi à l'examen neurologique qui permet de tester les réflexes, la motricité globale et le tonus de bébé.

-Le réflexe de marche automatique
-Le réflexe d'agrippement : le bébé ferme sa main lorsqu'on lui chatouille la paume de la main.
-Les réactions des points cardinaux
-L'allongement croisé
-Le réflexe de la nuque

Dans les heures qui suivent, le pédiatre vous rend une nouvelle visite et examine encore l'enfant. Il va procéder à plusieurs examens comme :

- Le test de Guthrie ? Qu'est-ce donc ? C'est un test qui nécessite un prélèvement sanguin au niveau du talon du bébé au troisième ou quatrième jour suivant sa naissance. A quoi sert-il ? A dépister certaines maladies rares comme la phénylcétonurie, la drépanocytose, la mucoviscidose... Les résultats sont connus après une dizaine de jours. S'ils sont négatifs, toute la petite famille n'aura pas de nouvelles. En cas de problème, le médecin vous contactera et des examens supplémentaires seront réalisés.

- Les infections néonatales, qui peuvent être transmises pendant la grossesse ou lors de l'accouchement. Il peut s'agir d'infections de la mère durant la grossesse : toxoplasmose (en savoir plus cliquez ici), rubéole, herpès, hépatite B... ou survenant en fin de grossesse ou lors de l'accouchement : listeriose, colibacilles...

Dans certaines maternités, les bébés bénéficient d'un test de dépistage baptisé "Potentiels Evoqués Auditifs" (PEA). Ce test consiste à faire entendre à bébé de petits bruits puis à mesurer avec des électrodes placées sur le sommet du crâne et des oreilles l'activation cérébrale. Ce test, réalisé à la maternité dès le premier jour de vie, permet de vérifier le bon fonctionnement du système auditif. En cas de doute, un second test est réalisé avant la sortie de la clinique. Si les examens confirment un trouble auditif, l'enfant est adressé à un centre de diagnostic spécialisé.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience