Anorexie : les signes qui ne trompent pas

Article par Caroline Rabourdin , le 13/03/2010 à 15h00 0 commentaire

Les parents ne sont pas toujours les mieux placés pour détecter une anorexie mentale notamment parce que leur enfant fait tout pour leur cacher sa maladie. Comment alors reconnaître les premiers signes de cette pathologie ?

L'anorexie mentale se traduit avant tout par une perte de poids impressionnante. Mais il est important de distinguer une adolescente qui suit un simple régime amaigrissant d'une anorexique. La première en parle, exprime ses difficultés et a un objectif précis comme 3 kilos en moins.

L'anorexique elle, veut maigrir tout le temps et cherche à déjouer les soupçons. Elle a toujours une bonne excuse pour ne pas être à table avec vous à midi, se met à faire du sport pour éviter le repas du soir, et refuse tout en-cas même un quart de pomme. Elle écarte systématiquement les aliments sucrés ou gras même ceux qu'elle adore, compte toutes les calories ingérées... Mais à la différence de l'ado qui suit un simple régime, l'alimentation tourne à l'obsession voire au cauchemar. La malade ne s'accorde aucun écart. Et lorsqu'elle y est obligée, elle a recours à des laxatifs ou se fait vomir.

L'adolescente qui souffre de cette pathologie s'investit beaucoup dans ses études. Elle est studieuse et se dépense beaucoup, non pour être en bonne santé mais encore une fois, pour perdre du poids. Elle boit aussi une grande quantité d'eau et raffole des tisanes et des thés aux vertus diurétiques. Pourtant, l'état de frustration est parfois tel que l'anorexie engendre des crises de boulimie.

Ce trouble du comportement alimentaire entraîne bien souvent des états dépressifs, un repli sur soi et parfois des conduites addictives. Mais il engendre surtout de nombreux problèmes de santé qui peuvent aller jusqu'à causer la mort.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience