Anorexie : les pro-anas ou l'apologie de la maigreur

Article par Caroline Rabourdin , le 13/03/2010 à 15h00 0 commentaire

Les sites encourageant à la maigreur sont aujourd'hui interdits par la loi et sanctionnés d'une peine d'emprisonnement. Pourtant, certains continuent toujours d'exister.

"Une pro-ana est une fille ayant des troubles du comportement alimentaire qui ne veut plus lutter contre sa maladie. Elle décide donc d'adopter sa maladie comme mode de vie, comme une normalité." Voilà ce qu'on peut lire sur le blog d'une malade qui se revendique comme pro-ana, comprenez pro-anorexie.

Internet a longtemps servi de plate-forme d'échange à cette communauté. Les sites pro-anas se sont multipliés. On y trouvait des conseils pour maigrir toujours plus, des astuces pour berner parents et médecins ou encore des challenges pour se motiver à s'affamer davantage. 
Seulement, devant la radicalité de certains sites diffusant la célèbre "lettre à Ana", ce personnage imaginaire mentor des anorexiques, mais aussi des photos retouchées à la gloire de l'apparence squelettique, beaucoup de professionnels de santé ont tiré la sonnette d'alarme.

Oui à la liberté d'expression mais non à l'incitation à l'amaigrissement qui peut mettre en danger la vie d'autrui.

Ainsi, en avril 2008, l'Assemblée nationale a voté une loi pour interdire ces sites Internet. Selon l'article 223-14-1 du Code Pénal, "le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l'exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende."

Aujourd'hui, beaucoup de sites ont été fermés par leurs hébergeurs. Mais certains blogs continuent toujours d'exister et de prodiguer leurs conseils morbides aux anorexiques. 
                              
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience