Anorexie : "Je ne me rendais pas compte que je tombais dans la maladie"

Article par Caroline Rabourdin , le 13/03/2010 à 15h00 0 commentaire

Caroline a 29 ans. A 20 ans, alors qu'elle commence un régime, elle se met à perdre de plus en plus de poids. L'intervention d'un tiers a dû être nécessaire pour qu'elle prenne conscience qu'elle sombrait dans l'anorexie.

"Tout a commencé par un régime. J'étais vraiment motivée pour perdre du poids. Au début, j'étais assez frustrée mais finalement j'ai tenu le choc et j'ai perdu mes kilos en trop. De la taille 44, je suis passée au 36 en quelques mois.

Etre au régime m'a obligée à réapprendre à manger, à connaître les aliments. J'ai découvert que certains d'entre eux étaient des bombes caloriques alors que d'autres au contraire, étaient bénéfiques pour ma ligne.

Mais au fur et à mesure, ces calculs de calories permanents ont commencé à tourner à l'obsession. Je comptais tout : un carré de chocolat, une pomme, un sirop à l'eau. Aller au restaurant ou boire un verre dans un café me mettait mal à l'aise car je n'arrivais pas précisément à déterminer le nombre de calories que j'avais ingérées.
Petit à petit, j'ai rayé certains aliments de mon alimentation, je ne mangeais que la moitié de mon assiette.

C'est mon chef qui est venu me voir un jour et m'a dit : "Caroline, là, tu commences à être maigre, il faudrait que tu reprennes du poids pour être jolie". Comme j'avais fait ce régime pour être belle, il était hors de question que je ne le sois pas. Ses mots ont eu l'effet d'un électrochoc car je ne me rendais pas compte que je tombais dans l'anorexie.

Aujourd'hui, j'ai toujours un rapport compliqué avec l'alimentation. Je suis gourmande mais m'autorise peu d'extras car j'ai toujours peur de grossir. J'essaye de veiller à ne pas tomber dans les extrêmes et m'accorde une sortie au restaurant par semaine pendant laquelle je me fais plaisir."
                              
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience