Alimentation enfant : le lait en exclusivité pour les bébés

Article par , le 02/08/2011 à 10h06 , modifié le 02/08/2011 à 10h07 0 commentaire

La naissance d'un bébé dans une famille est un chamboulement. Concernant l'organisation quotidienne, le mode de garde et l'alimentation infantile, les questions se bousculent.

Faut-il le nourrir au sein ou au biberon ? Quel lait  infantile choisir ? Dans le milieu médical, les experts recommandent d'allaiter son enfant pour la simple et bonne raison que le lait maternel présente plusieurs atouts pour la santé de l'enfant mais aussi de la maman. Parfois, les jeunes mamans ne veulent pas ou ne peuvent pas allaiter... Alors il y a le lait infantile qui se rapproche le plus possible du lait de la femme. La formule de ces laits, strictement réglementés, est travaillée pour ressembler au lait maternel. Car il ne faut pas oublier que le lait est l'aliment indispensable pour le nourrisson durant les premières années de sa vie. Voici quelques conseils mais n'oubliez pas que le meilleur des conseils est celui de votre pédiatre ou médecin traitant.

De 0  à 5 mois : la période du biberon ou de l'allaitement

Jusqu'à au moins cinq mois, l'alimentation du nouveau-né est le lait... maternel ou infantile. Le lait va aider votre enfant à bien grandir et à se développer.

Vers 6 mois : c'est le temps de la diversification

Même si vous allaitez ou pratiquez l'allaitement mixte, il est temps d'introduire d'autres aliments à son menu : les céréales sans gluten, les légumes et les fruits cuits et réduits en bouillie. Le nourrisson découvre la purée. Au fil des semaines, les parents peuvent lui faire découvrir d'autres légumes comme la courgette, la patate douce, la betterave, ls haricots verts, les épinards ou encore les brocolis...

Place aux fruits ! Le processus est le même qu'avec les légumes : une ou deux cuillerées de compote, sans sucre bien sûr, à son biberon au goûter. Il faut plutôt acheter des compotes destinées aux bébés. Quels sont les fruits cuits et mixés en compote conseillés : la pomme, la poire, le coing, la pêche, l'abricot, la prune...

Le lait est toujours la base de son alimentation. De 6 mois à 10-12 mois, le lait 2ème âge est important. Il accompagne la diversification alimentaire. Le lait infantile représente encore l'essentiel des apports alimentaires. En effet, son usage limite le risque de carence car il assure à lui seul une grande partir de la couverture des besoins nutritionnels de la journée en complément des repas non lactés (déjeuner + diner).

Bannir les légumes trop riches en fibres


Ces légumes vont s'avérer trop lourds pour son système digestif. Voici quelques exemples : oignons, choux, navets, aubergine, persil, poivron... Comme pour les adultes, il est préférable de choisir des légumes frais mais vous pouvez aussi opter pour des légumes surgelés qui seront cuits sans sel.

Le petit pot vient à notre secours

Si vous n'avez pas le temps pour lui préparer un repas, donnez-lui un petit pot, qui répond à des règles de fabrication très strictes et contrôlées. Ils sont dépourvus de conservateurs. La préparation est parfaitement dosée en sel.

Attention : il ne faut pas supprimer voire diminuer brutalement le lait. Le lait reste l'élément de base de l'alimentation de votre enfant jusqu'à ses trois ans. Ces aliments comblent ses besoins en calcium et est indispensable à la construction de son squelette.

Vers 7 mois

La viande et  le poisson peuvent faire leur apparition dans l'alimentation du nourrisson. La maman doit commercer par une viande maigre (veau, poulet, jambon cuit...) ou un poisson toujours maigre (colin, limande, merlan...).  Il est préférable d'inclure ces nouveaux aliments dans le repas du midi. Pour ces aliments, la cuisson à la vapeur est à privilégier et il ne faut pas ajouter de graisse. La maman peut aussi donner les produits laitiers sous forme de yaourts ou de fromages blancs.  

Entre 8 et 12 mois

Il peut commencer à déguster les fruits crus à condition qu'ils soient mûrs. Epluchez-les et écrasez-les. Les fruits exotiques, qui peuvent provoquer des allergies, sont déconseillés jusqu'à l'âge de douze mois. D'abord finement hachés et bien écrasés, certains aliments pourront désormais se présenter en petits morceaux. N'oubliez pas ! Le lait et les produits laitiers (fromages...) doivent rester prioritaires. Il lui faut au moins un demi-litre par jour.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience