Alimentation enfant 6-12 ans : il faut manger équilibré et bouger

Article par , le 02/08/2011 à 11h36 , modifié le 02/08/2011 à 11h45 0 commentaire

Votre enfant grandit. Il rentre à la grande école. Son environnement scolaire et familial vont jouer un rôle primordial dans son alimentation qui reste importante pour sa santé et son équilibre.

Les (bonnes) habitudes alimentaires se prennent pendant l'enfance et l'adolescence. Qu'importe l'âge, l'alimentation doit être variée et équilibrée. Elle permettra de bien grandir, de se développer mais aussi d'élargir  l'univers gustatif. Attention, les besoins alimentaires varient d'un enfant à l'autre. Il faudra tenir compte de son poids, sa taille, sa vitesse de croissance et s'il pratique une activité physique. Sur ce dernier point, il est préférable qu'un enfant pratique une activité physique pour être bien dans son corps et dans sa tête.

Allez aux fourneaux !

Des repas réguliers et des collations saines sont généralement composés d'aliments riches en glucides, fruits et légumes, produits laitiers, viandes maigres, poissons, volailles, œufs, légumineuses et en graines oléagineuses. Ces aliments vont contribuer à une croissance appropriée.

A l'approche de l'adolescence, le corps de votre enfant change et ses les besoins nutritionnels sont d'abord conditionnés par le pic de croissance qui arrive durant la puberté (entre 11 et 15 ans chez les filles et entre 13 et 16 ans chez les garçons). Certains nutriments doivent retenir plus d'attention comme le fer et le calcium. L'une des recommandations nutritionnelles pour l'adolescent est d'augmenter l'apport d'aliments riches en fer comme les viandes maigres et le poisson mais aussi les légumineuses, les légumes verts, les graines oléagineuses ou les céréales complètes.

A cet âge, tous les repas sont importants. Plusieurs études montrent pourtant que le petit déjeuner est "sauté" par les jeunes. Pas bien ! Car ce repas joue un rôle important dans la couverture des besoins énergétiques et nutritionnels. Il améliore aussi la concentration et les performances à l'école. En grandissant, certains bambins sont attirés par  le grignotage qui va rapidement devenir une mauvaise habitude. Le grignotage... c'est mauvais ! Les aliments sont généralement trop gras et/ou trop sucrés. Dépourvus d'éléments essentiels, ils apportent des calories sans intérêt et mauvais pour la santé.Tous les repas -équilibrés et diversifiés- sont importants.

Le saviez-vous ?

Une petite collation dans la matinée et un goûter permet de couvrir les besoins énergétiques nécessaires dans une journée. Ils vont en effet compléter l'alimentation de la journée en apportant en particulier du calcium. Le goûter est composé d'un fruit, d'un produit laitier, d'un farineux et d'une boisson (de préférence de l'eau). Attention, ces deux pauses doivent être légères et équilibrée.

Lors des repas de midi et du soir, il faut intégrer de la viande mais surtout des farineux et des légumes. Fromage ou dessert ? Pourquoi pas les deux ! Mais si vous prenez du fromage, il faudra opter ensuite pour un fruit et non un autre laitage.

Ce qui est bon ? Ce qui n'est pas très bon (surtout si votre enfant en abuse)

Les enfants doivent également boire souvent surtout s'ils sont physiquement actifs. L'eau est un liquide vital pour l'organisme et n'apporte pas de calories. D'autres boissons comme le lait et ses dérivés ou les jus de fruits peuvent être servis aux enfants pour assurer une bonne hydratation.
Les limonades, les sirops mais aussi les thés froids contiennent trop de sucre et sont dépourvus d'éléments nutritionnels comme les vitamines ou les sels minéraux. Le thé froid et le cola contiennent de la théine ou de la caféine qui sont des substances excitantes. Les enfants et les adolescents fréquentent trop les fast-food et les sandwiches. Un de temps en temps ça va, plusieurs bonjour les dégâts.

La croissance nécessite des apports alimentaires particuliers en calcium et en protéines

Concernant le calcium, quatre portions de produits laitiers sont nécessaires entre 6 et 9 ans. Cinq portions quotidiennes doivent être proposées entre 10 et 12 ans. Concernant les protéines, une portion quotidienne de 40 grammes de viandes ou de poisson est suffisante jusqu'à 12 ans.

Une fois encore, l'avis du médecin ou du pédiatre est primordiale. Par exemple, il ne faut pas que papa et/ou maman décident de mettre sa tête blonde au régime.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience