Alimentation enfant 3-6 ans : bien manger pour bien grandir

Article par , le 02/08/2011 à 10h53 , modifié le 13/01/2015 à 15h15 0 commentaire

Comment nourrir un enfant qui a entre 3 et 6 ans ? De plus en plus, ses besoins alimentaires ressemblent à ceux des parents. Mais les quantités nutritionnelles doivent être plus petites bien-sûr.

Pour continuer à bien grandir, l'enfant doit garder une alimentation saine, diversifiée et équilibrée. Depuis des décennies, le déséquilibre alimentaire est entré dans les familles. Les deux parents travaillant n'ont plus le temps de préparer de bons petits plats équilibrés et proposent des menus trop copieux qui souvent ne tiennent pas compte des menus "dégustés" précédemment dans la journée. A

Le lait est encore important

Le lait était l'aliment important de votre nourrisson durant ces trois premières années. C'est un "grand" maintenant. Papa et maman peuvent-ils supprimer le lait ? Quelle drôle d'idée ! Cette boisson doit toujours occuper une place importante dans l'alimentation de l'enfant. A partir de quatre voire cinq ans, beaucoup de parents ont tendance à réduire les apports de lait. Pas bien pour la croissance et la santé de ses os, l'enfant (jusqu'à sa majorité) en a besoin sous toutes ses formes : lait, yaourts, fromages... 

Les produits allégés sont déconseillés

Entre 3 et 6 ans, il faut plutôt opter pour des quantités raisonnables. L'utilisation excessive du beurre ou d'huile est à proscrire. Concernant les sucreries, elles sont autorisées mais l'enfant ne doit pas en abuser. Ils peuvent être dangereux pour les enfants en surpoids.

Apprendre à mâcher, c'est important !

Votre enfant doit aussi apprendre à mâcher lentement pour deux raisons : apprécier la nourriture et être rassasié. L'enfant doit très tôt apprendre à s'asseoir à table, à manger à des heures régulières et à faire des repas structurés. Pour lui permettre de découvrir de nouveaux goûts, de nouveaux aliments, papa et maman peuvent instaurer des repas ludiques avec la découverte des couleurs, des formes, des textures.

Tous les repas sont-ils importants ?

Dans une journée, il y a quatre repas pour l'enfant : le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner. Peut-il se passer du goûter ? Il permettra à l'enfant de patienter jusqu'au diner. Attention, il ne doit pas être bourratif mais léger : un produit laitier, un produit céréalier comme du pain et pourquoi pas un fruit de saison. Les autres repas doivent être constitués d'une entrée, d'un plat (une seule fois par jour de la viande, de l'œuf ou du poisson), d'un laitage et d'un fruit. Nous vous rappelons que l'enfant et les parents doivent manger cinq fruits et légumes par jour. Ses menus doivent comporter des fruits et des légumes crus ou cuits qui apportent des vitamines, des minéraux et des fibres.

Que faire si les enfants font des rejets... alimentaires ?

Cinq fruits et légumes par jour, c'est plus facile à dire qu'à faire surtout dans la période des rejets qui est aussi appelée la "néophobie" alimentaire. Certains aliments (épinards, fromages...) peuvent dégoûter l'enfant vers l'âge de 4-5 ans. Et cette période de rejets peut durer jusqu'à l'âge de neuf ans. Restez cool ! Il faut continuer à lui proposer des légumes variés sans le forcer ou faire de chantage. Il y a toutefois une petite précaution à prendre : les légumes secs doivent être évités avant trois ans.

Vive l'activité sportive

Une activité physique est recommandée : monter les escaliers, faire de la marche ou du vélo, se promener dans un square ou une forêt.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience