Alimentation bébé : les aliments conseillés, leurs quantités, leurs bienfaits

Article par , le 27/01/2012 à 18h42 , modifié le 30/01/2012 à 12h04 0 commentaire

De 0 à 3 ans, votre bout de chou connaît une croissance spectaculaire. Autant dire que les féculents, les légumes et les fruits sont indispensables à votre enfant pour se développer correctement.

L'introduction des fruits et des légumes au sein des repas de bébé va optimiser ses apports en vitamines C et E et en bêta-carotène ou pro-vitamine A. Les légumes sont les premiers aliments à introduire lors de la diversification alimentaire de bébé. Quand les mettre au menu ? Et en quelle quantité ? Lesquels choisir ? 

Selon les spécialistes de la santé de la petite enfance, les légumes peuvent être introduits à partir de six mois. Entre 5 et 7 mois environ, maman pourra prévoir des légumes pour l'un des deux repas. Les premiers jours, il faut ajouter deux ou trois cuillères à café d'un légume mixé dans le biberon de lait. Progressivement, les parents pourront augmenter la quantité pour arriver à 130 grammes environ de légumes. Lesquels choisir ? Optez pour la carotte, les haricots verts, les épinards, les courgettes, le potiron, le blanc de poireau ou encore les endives.

De 7 et 8 mois environ : bébé peut manger des légumes le midi et le soir : 130 à 150 g mélangés aux biberons de lait ou à la petite cuillère. Les légumes qui ont un goût fort, sont toujours déconseillés. A cet âge, vous pouvez mettre une noisette de beurre ou une cuillère à café d'huile riche en acides gras essentiels. Entre 9 et 12 mois : le midi et le soir, la quantité de légumes augmente jusqu'à 200 grammes environ. C'est le moment d'introduire de nouveaux légumes (artichaut, aubergine, petits pois, chou-fleur, poivron, betterave...) cuits et mixés ou en petits morceaux. Ils peuvent les parfumer de fines herbes (persil, cerfeuil, thym...).

Entre 1 an et 3 ans : les légumes... c'est toujours deux fois par jour. La grande nouveauté, c'est l'introduction des crudités (tomate, salade verte, carotte rapée...). Concernant les légumes dits secs (lentilles, haricots blancs...), bébé ne pourra pas en manger avant ses 18 mois. C'est préférable !

Après les légumes, place aux fruits ! Ils possèdent de nombreux atouts nutritionnels pour l'enfant. Entre 5 et 7 mois environ : on commence par un fruit par jour (à midi ou au goûter). Dans les premiers temps, bébé se contentera de deux à trois cuillères à café d'un fruit mixé dans le biberon de lait. La quantité augmentera progressivement pour arriver à 100-130 grammes.

A six mois révolus, il peut manger des fruits deux fois par jour. Les fruits conseillés sont la pomme, la pêche, la banane ou encore le coing. Les jours, les semaines, les mois passent. Entre 7 et 8 mois, on garde une portion de fruit d'environ 100 à 130 grammes deux fois par jour. On propose à bébé des fruits crus, bien mûrs, pelés et écrasés.  De nouveaux fruits sont autorisés : fraise, cerise, orange... Bébé peut boire aussi 50 ml de jus de fruits dans la matinée.  De 9 mois et 1 an, il lui faut toujours des fruits deux fois par jour... soit en morceaux, soit en lamelles. La quantité de jus de fruits passe à 100 ml. Entre 1 et 3 ans : bébé est grand. Il peut déguster tous les fruits. Concernant les fruits potentiellement allergisants (kiwi, papaye, goyave, amande...), il est préférable d'attendre 18 mois.

Concernant les féculents (le riz, les pâtes, le blé, la semoule ou encore la pomme de terre), il faut les introduire progressivement dans l'alimentation de votre bébé. Riches en calories, ils constituent la principale source d'énergie de l'organisme. En quelle quantité ? Quels sont leurs bienfaits ?  Vers six mois, les parents peuvent introduire la pomme de terre (par quart puis par moitié) en purée. Elle doit être cuite à l'eau. Le riz, les pâtes... peuvent aussi être proposés soit mixés ou soit mélangés aux purées de légumes. Vers neuf mois, bébé peut manger 50 grammes de féculents environ par jour. Bébé souffle sa première bougie ! A cet âge, il a droit entre 75 et 100 grammes de féculents soit deux pommes de terre moyennes ou 3 cuillères à soupe de pâtes, riz, blé, semoule... Cette quantité peut être donnée lors d'un repas ou répartie le midi et le soir.

L'introduction de la viande va lui apporter du fer, du zinc et des vitamines du groupe B. Jusqu'à l'âge de 3 ans, les portions doivent toutefois demeurer assez petites. La viande ne doit pas être introduite avant six mois révolus. Jusqu'à 7 mois environ, la viande... c'est une fois par jour, en principe le midi. La quantité : 2 cuillères à café d'une viande cuite sans matière grasse et bien mixée. Au commencement, on met la viande et les légumes dans le biberon de lait. Bébé ne doit manger que des viandes maigres (blanc de poulet, dinde, steak, rôti de veau...). Entre 7 et 8 mois, maman peut augmenter les portions (entre 10 à 20 g) le midi ou le soir. Il peut maintenant manger du porc dans le filet et du gigot d'agneau. Le poisson ou un œuf peut remplacer la viande. Entre 9 mois et 1 an, la portion ne dépasse pas 20 g. Entre 1 et 3 ans, bébé ne mange de la viande qu'une fois par jour : 20 g à 1 an, 30 g à 2 ans, 40 à 50 g à 3 ans. Pour les portions, il ne faut pas hésiter à demander l'avis de votre pédiatre.

L'introduction du poisson apporte à bébé du sélénium, de l'iode, du fluor et de l'oméga 3. Entre 6 et 7 mois, il faut alterner la viande avec le poisson le midi ou le soir (10 g d'un poisson cuit sans matière grasse et bien mixé). Comme les légumes ou la viande, le poisson sera mis au début dans un biberon de lait. A cet âge, bébé doit manger des poissons blancs comme la limande, le colin ou encore le cabillaud... Jusqu'à 8 mois environ, bébé mange toujours du poisson en alternance avec la viande : 2 à 4 cuillères à café mixé ou bien écrasé. Il peut désormais déguster du maquereau ou de la sardine. Entre 9 et 12 mois, la quantité de poisson quotidienne ne dépasse pas 20 g. Il est toujours consommé en alternance avec la viande ou l'œuf. Désormais, bébé peut goûter les moules ou les crevettes. Entre 1 et 3 ans, bébé alterne le poisson, la viande et l'œuf une fois par jour : 20 g à un an, 30 g à 2 ans, 40 à 50 g en 3 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience