• Maman
  • Enfants

Alimentation 0-3 ans : Blédina présente ses desserts infantiles

Article par , le 25/01/2011 à 10h20 , modifié le 31/01/2011 à 10h28 0 commentaire

La marque Blédina s'est fixée une mission bien précise : donner aux enfants jusqu'à trois ans toutes les chances de bien grandir et d'acquérir de bonnes habitudes alimentaires. Afin de simplifier la vie des parents, Blédina propose des produits nutritionnellement adaptés et pratiques.

Pleins feux sur Blédilacté de chez Blédina

Cette gamme de desserts infantiles accompagne le bébé dans sa croissance. Il faut savoir que 60 % des desserts lactés qui sont consommés par les enfants de six mois à trois ans sont des yaourts  non spécifiques qui ne prennent pas en compte les besoins nutritionnels des bébés.

Quand le petit enfant passe à la cuillère, le lait maternel ou infantile reste le pilier de son alimentation. Si l'enfant est nourri avec un lait infantile, il est recommandé de lui en donner au moins 500 ml par jour dans le cadre d'une alimentation diversifiée jusqu'à 3 ans.

Or dès l'âge de 8 mois, ces recommandations ne sont bien souvent plus respectées.  En effet, il n'est pas toujours facile au quotidien d'atteindre ces 500 ml, car bébé passe à la cuillère et son alimentation change. Toutefois, le lait participe à son équilibre nutritionnel, à sa croissance et à son développement. Alors en supplément de la tétée ou du lait infantile, Blédina propose aux mamans la gamme Blédilacté, des desserts infantiles nutritionnellement adaptés aux besoins du bébé.

Le lait maternel ou infantile essentiel à la croissance des bébés jusqu'à 3 ans

Jusqu'à l'âge de 3 ans, l'enfant doit continuer à boire le lait maternel ou infantile. Quand l'alimentation est diversifiée et si le bébé est sevré, les experts en pédiatrie recommandent une dose quotidienne de 500 à 700 ml de lait maternel ou infantile jusqu'à 9 mois, puis 500 ml jusqu'à l'âge de 3 ans.
Cette quantité permet de couvrir les besoins des bébés qui sont spécifiques jusqu'à cet âge, notamment en fer, acides gras essentiels et calcium. Les pédiatres déconseillent de remplacer le lait infantile par du lait de vache. Dites-nous pourquoi ? Parce qu'il contient trop de protéines, et notamment pas assez de fer et d'acides gras essentiels.

Le bébé a des besoins en fer, acides gras essentiels et calcium


Pour un bébé de 8 mois, les besoins en fer sont 6 fois supérieurs à ceux d'un adulte. Le fer est nécessaire pour le système immunitaire. Pour un bébé de six mois, les besoins en acides gras essentiels sont près de 1,5 fois supérieurs à ceux d'un adulte. L'acide Alpha-Linolénique (AAL), de la famille des oméga 3, est par exemple important pour le développement du cerveau. A douze mois, ses besoins en calcium sont près de 4 fois supérieurs à ceux d'un adulte. Le calcium contribue au développement du squelette. Jusqu'à 2/3 ans, les reins du bébé sont encore immatures, c'est pourquoi l'apport en protéines doit être adapté à son âge : à 6 mois par exemple, il a besoin de 6 fois moins de protéines qu'un adulte.

500 ml de lait infantile type blédilait 2... permettent de couvrir à l'âge de 8 mois, près de100 % des besoins du bébé en acides gras essentiels et en fer ainsi que près de 70 % de ses besoins en calcium3. Et d'apporter la juste dose de protéines.

Dès l'âge de 8 mois, la moyenne de consommation quotidienne de lait infantile baisse à 422 ml au lieu d'au moins 500 ml recommandés par les experts. La plupart des parents ne sont pas suffisamment informés de l'importance d'une dose adaptée de lait infantile jusqu'à 3 ans. Seulement 4 mamans sur 10 savent qu'il faut maintenir une dose journalière d'au moins 500 ml de lait infantile jusqu'à cet âge.

En grandissant les enfants consomment de moins en moins de lait infantile

A partir de 8 mois, la diversification alimentaire se met en place. En passant à la cuillère, le bébé va consommer de moins en moins de lait maternel ou infantile et notamment de plus en plus de fruits, de légumes et de produits laitiers. Aujourd'hui, 60 % des desserts lactés consommés par les enfants de 6 mois à 3 ans sont des yaourts non spécifiques, qui ne prennent pas en compte les besoins nutritionnels spécifiques des bébés : ces yaourts contiennent notamment des protéines en quantités trop élevées et ne constituent pas des sources de fer ou d'acides gras essentiels adaptées à l'enfant de moins de 3 ans. Les desserts infantiles avec apport lacté adapté : une solution intéressante pour les besoins du bébé qui grandit.

Quand bébé passe à la cuillère, il est important de lui proposer des desserts adaptés à ses besoins nutritionnels. Les desserts infantiles spécifiques permettent  de diversifier ses apports lactés tout en lui apportant des éléments nécessaires. Ces derniers lui apportent des quantités adaptées de protéines, de fer, d'acides gras essentiels et de vitamines.

Blédilacté, une gamme de desserts infantiles adaptés aux besoins de bébé

Depuis plus de 100 ans, Blédina propose une gamme d'aliments spécifiques pour participer à satisfaire les besoins nutritionnels des enfants jusqu'à 3 ans afin de les aider à bien grandir. Pour de contribuer à la couverture des besoins en fer, en calcium et acides gras essentiels de bébé qui grandit, Blédina propose en supplément de la tétée ou du lait infantile : Blédilacté, des desserts infantiles nutritionnellement adaptés aux besoins spécifiques des bébés. Ces desserts sont sans arôme artificiel.

Des prix raisonnables

-Blédilacté (dès six mois) : nature sucré, abricot, banane, fraise, framboise, pêche/poire
Vendu par pack de 6x60 g /PVC : 2,19 euros

-Blédilacté croissance (dès 12 mois) : nature sucré,  fruits rouges, fruits rouges/fruits du soleil
Vendu par pack de 6 x 60g / PVC : 2,19 euros et par pack de 12 x 60g / PVC : 4,30 euros 

-Blédilacté brassé (dès 6 mois)
 
Desserts infantiles, source de calcium, sans arômes artificiels : pêche, banane, fraise, framboise, nature sucré. Vendu par pack de 4 x 100 g / PVC : 1,99 euros.

-Blédi-Délice

Desserts infantiles, source de calcium, deux fois moins sucrés que les crèmes desserts classiques non spécifiques du rayon frais. 
Dès 6 mois : biscuitée, caramel, chocolat, vanille
Dès 8 mois : crème de riz
Vendu par pack de 4 x 100 g / PVC : 1,99 euros

Prix de vente conseillés en France métropolitaine (Corse comprise). Etant entendu que le distributeur est libre dans la fixation de son prix de vente.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience