• Maman
  • Enfants

5 astuces pour faire manger de tout à votre enfant

Article par Mathilde SEGUIS , le 31/01/2013 à 10h00 0 commentaire

Comment réussir à faire accepter à votre enfant autre chose que le riz, les pâtes ou le steack hâché ? Mission impossible selon vous, mais pas pour Plurielles.fr !

Etablir des règles
Pour vous dans la vie d'un enfant, l'important c'est d'avoir des repères. Eh bien quand il s'agit des repas, ce principe s'applique parfaitement ! L'objectif affiché est de faire comprendre à votre progéniture chérie que les repas sont des moments codifiés que tout le monde doit respecter. Par exemple, s'il ne veut pas manger ses légumes il n'a pas le droit au dessert. Pourquoi ne pas les écrire avec lui et en discuter ensemble ?

Un seul menu pour tout le monde
Là où les choses se corsent c'est lorsqu'il faut tenir bon. Pas facile de ne pas craquer devant un enfant qui pleure ou crie parce qu'il ne veut pas goûter ceci ou cela... Et pourtant il n'est pas question de faire deux menus différents. Se mettre d'accord avec son partenaire pour faire front commun, vous aidera à passer le message : à la maison, c'est un seul menu pour la famille, et pas d'exceptions.

Montrer l'exemple
Evidemment comme tout un chacun vous aussi vous n'aimez pas tout. Bon. Après quand il s'agit de gagner la paix à la maison, vous êtes prêtes à tout. Montrer à votre enfant que vous aussi faites des efforts pour manger de tout, renforcera votre détermination et il verra qu'il n'a pas le choix.

Partager le plaisir de cuisiner
Même si vous n'êtes pas un cordon bleu, faire passer le plaisir de la cuisine à votre enfant peut vraiment l'aider à apprivoiser ce qu'il n'aime pas. Proposez-lui de faire un plat avec vous, ou emmenez-le au marché pour qu'il découvre le plaisir des odeurs et des couleurs... L'idée, associer aux repas le plaisir des aliments et un moment de partage avec vous.

Faire preuve de créativité
Si rien ne marche, ne baissez pas les bras ! Soyez maline et proposez-lui innocemment un petit gratin pomme de terres-chou fleur par exemple, ou une purée d'épinards. Le tout c'est de ruser pour faire passer en douceur ces légumes ou ces saveurs qu'il déteste tant. Pire, vous pouvez lui faire croire qu'il goûte une purée de carottes, et s'il aime lui révéler la supercherie : c'était du potiron. La créativité n'est pas réservée aux enfants pour les bêtises... !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience