• Maman
  • Enfants

10 conseils pour donner le goût de la lecture à un enfant

Article par Anne-Flore GASPAR-LOLLIOT , le 29/01/2013 à 10h30 , modifié le 05/02/2013 à 16h11 0 commentaire

Si le goût de la lecture est une des valeurs que vous tenez absolument à transmettre à votre enfant, lisez les quelques lignes qui suivent.

Les conseils de la rédaction :

Donnez-lui envie. Dès son plus jeune âge, n'hésitez pas à l'inscrire à un club de lecture ou à des ateliers contes souvent proposés par les bibliothèques municipales : voir un(e) conteur(se) explorer une si vaste palette d'émotions, d'expressions, d'intonations et de voix possibles grâce à un livre devrait l'intriguer.

Laissez-le choisir. Que ce soit pour le choix du livre lui-même à la bibliothèque ou à la librairie, la position dans laquelle il lit (la tête à l'envers, allongé, perché) ou le lieu qu'il choisit pour cela (car scolaire, cuisine, toilettes), laissez-le faire. Après tout, qui a instauré qu'il fallait lire assis bien droit dans un canapé ?

Partagez. Instaurer un club de lecture familial mensuel durant lequel chaque membre de la famille présente un livre qu'il a adoré ou au contraire détesté (en résumant l'histoire, argumentant son appréciation...) peut être une bonne idée : en plus de l'impliquer dans une passion commune, il va se sentir grand et valorisé. C'est aussi un excellent moyen d'enrichir son vocabulaire, de lui enseigner l'organisation de sa pensée et de son discours, de l'aider à prendre la parole en public et de le familiariser avec le langage littéraire (auteur, chapitre, roman, narrateur, personnage...).

Ne le jugez pas. Sous prétexte qu'à 12 ans vous aviez déjà lu Les Misérables, ce n'est pas une raison pour critiquer ouvertement ses « BD de bébé » ou ses « romans pour nunuche ». Il n'y a pas de « sous-genre » dans la lecture alors acceptez qu'il ait des goûts différents des vôtres. Il lit, c'est l'essentiel. Vous moquer de lui risquerait de le blesser et de le dégoûter de la lecture.

Respectez ses goûts. Ne cherchez pas à tout prix à lui coller un roman historique entre les mains s'il se passionne pour les encyclopédies sur la géologie. Montrez-lui au contraire que vous vous intéressez à sa passion en vous impliquant dans son domaine, en consultant ensemble les librairies spécialisées...

Les conseils du Dr Gilles-Marie Valet, pédopsychiatre et auteur de Se faire obéir sans (forcément) punir ! et L'enfant de 6 à 11 ans (éditions Larousse) :

Prenez-vous y très tôt. Livres en tissus pour les tout-petits, livres en plastique pour le bain, livres en mousse pour les plus grands... constituent autant de façon de l'habituer très jeune au plaisir de manipuler l'objet livre bien avant d'avoir acquis le langage et la lecture.

Ne le forcez pas. Si votre enfant montre un réel blocage envers la lecture (parce qu'il ne l'a découverte qu'en entrant à l'école élémentaire et qu'il l'assimile à un devoir ou à un travail par exemple), ne le forcez pas à lire à tout prix. Stimulez plutôt son imagination avec des visites (aquariums, musées, châteaux...), racontez-vous des histoires qui font peur en forêt... Il viendra peut-être plus tard naturellement à la lecture plaisir et loisir.

Soyez cohérents. Si les deux parents eux-mêmes n'ont jamais aimé lire et que la maison est complètement dépourvue de livres, n'imaginez pas obliger votre enfant à lire juste pour vous assurer de sa bonne réussite scolaire. Il faut qu'au moins l'un des deux parents prenne lui-même plaisir à lire pour véhiculer cette valeur.

Faites-lui la lecture. Plutôt que de le laisser feuilleter ses livres seul, faites-lui régulièrement la lecture (au moment du rituel du coucher par exemple) pour le sensibiliser au récit et à la représentation des mots.

Limitez les écrans. Consoles de jeu, télévision, smartphones et tablettes sont autant d'obstacles et de freins à ses capacités imaginatives puisqu'elles distribuent de « l'imaginé prêt à consommer » et contribuent ainsi à le détourner de la lecture.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience