• Maman
  • Photos

Les 50 prénoms importables déclarés interdits en Nouvelle-Zélande

Par Amélie ERMENAULT , le 02/05/2013 à 15h30 , modifié le 02/05/2013 à 18h23
« Précédent 1/50 Suivant »

Le prénom Justice interdit en Nouvelle-Zélande

Les débats sur les pires prénoms attribués à un nouveau-né sont courants. On se souvient encore de cette jeune maman française qui avait voulu prénommer son petit garçon Deamon, de ces jeunes parents américains fans de Twitter qui avaient appelé leur fille Hashtag, de cet Egyptien qui avait tenu à rendre hommage au célèbre réseau social en baptisant son fils Facebook, ou encore de ces deux couples de Belges qui avaient appelé leurs petites filles Vagina et Clitorine... Si dans la plupart des pays du monde, les jeunes parents peuvent se permettre quelques folies au sujet du prénom de leur enfant, ce choix est désormais réglementé en Nouvelle-Zélande.

Lucifer, King, Justice ou Anal...
Las d'avoir à inscrire les prénoms les plus farfelus sur le registre des naissances, le gouvernement néo-zélandais a publié, le 1er mai, une liste de prénoms interdits. Résultat, on ne peut plus prénommer son enfant comme on le souhaite, ou on ne peut en tout cas plus lui attribuer l'un des prénoms de cette liste pour la simple raison invoquée par le gouvernement néo-zélandais que ces prénoms sont susceptibles de causer un grave préjudice à l'enfant. Notez bien que dorénavant, si vous mettez un enfant au monde en Nouvelle-Zélande, vous ne pourrez donc plus l'appeler Lucifer, King, Justice, Queen ou encore Anal... Le gouvernement néo-zélandais n'a pas été chercher ces prénoms très loin, il a simplement recensé les demandes d'inscription au registre des naissances les plus improbables depuis 2001.
Découvrez dès maintenant 50 de ces prénoms improbables, que vous ne pourrez donner ni à une petite fille, ni à un petit garçon en Nouvelle-Zélande.

 

Le prénom Justice est l'une des requêtes qui remonte le plus depuis l'année 2001 avec 62 demandes d'inscription au registre des naissances néo-zélandais.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience