• Maman
  • Photos

Alessandra Sublet, Angelina Jolie... Elles ont connu le baby blues

Par Amélie ERMENAULT , le 16/04/2013 à 18h00 , modifié le 16/04/2013 à 18h14
« Précédent 1/12 Suivant »

Ces stars qui ont connu le baby-blues

Dans le dernier Elle, pour lequel elle a posé en couverture avec sa fille de 10 mois, Charlie, dans les bras, Alessandra Sublet a levé le voile sur les difficultés qu'elle a traversées après la naissance de sa fille. Ce parcours de la combattante, il a un nom, c'est le baby blues, également connu sous l'appellation dépression post-partum ou dépression postnatale.

Le baby blues survient le plus souvent au cours des quatre premières semaines suivant l'accouchement et peut durer plusieurs mois, voire un an chez certaines jeunes mamans. Il se traduit par des symptômes proches de ceux liés à la dépression : tristesse, mélancolie, fatigue, anxiété, baisse de libido, irritabilité, problèmes de sommeil et liés à l'alimentation. La plupart des femmes surmontent leur baby blues à l'aide de conseils ou d'une thérapie auprès d'un spécialiste si nécessaire.
Pour partager son expérience, mais aussi préparer les futures mères ou rassurer les futures mamans, Alessandra Sublet a écrit un livre, T'as le blues, baby ? (sortie aux éditions Flammarion, prévue pour le 2 mai). Dans cet ouvrage, on la découvre comme on ne la connait pas, elle que l'on imagine toujours radieuse et souriante. Là, Alessandra Sublet se dévoile plus fragile, et même complètement déstabilisée après la naissance de sa fille qui l'a même poussée au burn-out et à une remise en question intense.
Cette expérience douloureuse, et la renaissance qui a suivi, d'autres personnalités l'ont vécue et en ont même parlé, parmi elles Brooke Shields, Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Alanis Morrissette, Britney Spears ou encore Florence Foresti.
Découvrez les visages de ces stars qui ont connu le baby blues et qui en parlent librement aujourd'hui.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience