Des prestations en cas de maladie ou de handicap

Article par Caroline RABOURDIN , le 05/08/2009 à 18h05 , modifié le 06/08/2009 à 15h16 0 commentaire

Pour soutenir les parents d'enfants handicapés ou gravement malades, la CAF a prévu deux allocations spécifiques.

Pour aider les familles à affronter les situations difficiles que représentent le handicap et la maladie, la CAF a décidé de mettre en place deux aides : l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé et l'allocation journalière de présence parentale.


La première a pour objectif d'aider financièrement les parents d'enfant handicapé dans l'éducation ainsi que les soins à apporter. Ce dernier doit avoir moins de 20 ans et être à la charge des parents.


Le montant du versement dépend de son incapacité. S'il est handicapé à hauteur de 80 %, s'il fréquente un établissement spécialisé, s'il nécessite un service d'éducation spéciale ou des soins à domicile, l'allocation d'éducation peut être versée. Ce montant est majoré par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées, qui décide également de la durée du versement.


L'allocation journalière de présence parentale vous concerne si vous avez un enfant gravement malade et qu'un médecin a décidé que votre présence était indispensable à ses côtés. Pour ce faire, vous avez arrêté votre activité professionnelle pour vous occuper de votre bambin. Pour toucher cette allocation, vous devez justifier l'accord du médecin, faire la demande auprès de votre employeur pour bénéficier d'un congé de présence parentale... Cette aide est incompatible avec d'autres prestations de la CAF. Sous réserve que votre dossier soit accepté, vous pouvez toucher cette allocation journalière de présence parentale pendant 3 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience