Coach pour parents, un métier en pleine expansion

Article par Caroline RABOURDIN , le 06/08/2009 à 15h42 , modifié le 06/08/2009 à 15h47 0 commentaire

Entre la grande qui brave tous les interdits et le dernier qui n'en fait qu'à sa tête, être parent n'est pas une sinécure. A tel point que certains n'hésitent plus à demander l'aide d'un coach.

Tout le monde a déjà vu ces programmes télé où un coach épaule des parents déboussolés et remet de l'ordre dans des maisons en manque d'autorité parentale. Et dans notre société, des parents perdus, il y en a beaucoup. En cause : les modèles familiaux qui ont changé avec l'évolution de la condition féminine. Désormais, les femmes exercent une activité professionnelle et les hommes s'occupent davantage des bambins et du ménage, s'éloignant toujours plus du cliché des années 60 avec une maman qui reste toute la journée à la maison pendant que le papa travaille. Dans une société sans cesse en mutation, les parents ont été obligés de s'adapter.
Il y a quelques années encore, les femmes élevaient leurs enfants en suivant notamment les conseils de leur mère. A l'heure actuelle, bien des couples se sentent livrés à eux-mêmes loin de leurs propres parents, face à des bambins qui les font tourner en bourrique. Certains d'entre eux, excédés, décident alors de faire appel à des coachs parentaux ou familiaux.  
 
Quelle différence entre coach parental et familial ?
 
Les coachs parentaux s'intéressent aux parents et leur donnent des clés pour retrouver confiance en eux ainsi qu'une meilleure autorité sur leurs enfants. Les coachs familiaux quant à eux, se consacrent aussi bien aux adultes qu'aux bambins. Ils conseillent les parents, aident le dernier à faire ses devoirs, guident l'aîné sur son orientation scolaire tout en essayant de rendre la vie au sein de la famille plus harmonieuse et de débloquer des situations conflictuelles.
Mais quel crédit apporter à ces écoles de parents et autres coachs qui fleurissent à tous les coins de rue ? C'est justement là le problème. Car le métier de coach n'est pas reconnu par l'Etat et n'importe qui peut l'exercer. Un professeur, un expert en communication ou même une mère de famille peuvent se prétendre spécialistes de la famille. Mais en quoi ces personnes sont-elles meilleures que les parents ? Si certains affirment qu'elles les ont aidés à affronter une situation difficile, c'est souvent parce qu'elles font avant tout preuve d'observation et de bon sens.
Pour soutenir les parents, les coachs proposent aussi bien des séances individuelles que des formations, via des groupes de parole ou des conférences. Ils se déplacent parfois à domicile. Confiance en soi, autorité, compréhension des enfants, capacité à communiquer sont autant de points travaillés.  


Certains établissements de cours à domicile se sont également lancés dans le coaching de parents et proposent des forfaits pour 6 mois ou une inscription à l'année. Renseignez-vous avant de payer car leur efficacité n'est pas toujours démontrée. Il est donc préférable de demander les diplômes ainsi que les formations reçues par le coach. Par ailleurs, il peut être intéressant de s'adresser à une association ou un spécialiste de la famille qui est également thérapeute ou psychologue.


Mais avoir recours à un coach est parfois pour certains parents une façon de se dédouaner de leur autorité parentale. Et puis, n'est-ce pas se créer un besoin supplémentaire de dire "jamais sans mon coach" ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience