Cette année je fête Noël avec ma belle-famille

Article par Clémence Orcel , le 24/11/2009 à 10h19 , modifié le 24/11/2009 à 10h24 0 commentaire

Vous devez passer le réveillon avec votre belle-famille pour la première fois ? Pas facile de composer avec ceux que vous n'avez pas choisis mais que vous vous devez d'aimer... ou pas. Le maître mot : adaptation !

Première fois, mode d'emploi : avant le réveillon

Avant de franchir le seuil de la maison de vos beaux-parents, vérifiez deux trois petites choses qui devraient vous garantir une belle entrée en matière...

Quelques coups de fil ou quelques questions à votre chéri sont indispensables pour connaître le "dress code" de ce réveillon familial. Si vous arrivez avec votre tailleur le plus chic et que belle-maman vous accueille en pantoufles, vous passerez pour une prétentieuse qui se croit trop bien pour eux. Si vous la jouez décontractée et que tout le monde s'est mis sur son 31 pour fêter Noël, bonjour la première impression : "Cette pecno pense vraiment intégrer notre famille ?! "

Renseignez-vous aussi sur ce qui se fait en matière de cadeaux dans cette famille qui n'est pas la vôtre. Chez vous, seuls les enfants sont gâtés, mais peut-être que chez lui, tout le monde doit avoir son petit présent. Quand vous vous retrouverez les mains vides au moment de la distribution des cadeaux, vous n'aurez plus qu'à aller vous cacher dans les toilettes en attendant que ça passe.

Que vous ayez ou non une hotte de père Noël pleine de cadeaux, apportez un "petit quelque chose" à la maîtresse de maison. Un bouquet de fleurs ou une boîte de chocolats permet de remercier celle qui vous reçoit mais aussi de vous faire passer pour une fille bien élevée qu'il ne faudra surtout pas oublier de réinviter.

Première fois, mode d'emploi : pendant le réveillon

Vous êtes timide, impressionnée par tout ce beau monde ? Evitez de trop le montrer. Sans pour autant faire le clown, parler trop fort, faire des blagues à tout va et des confidences à toute l'assemblée, essayez de vous mettre à l'aise, de ne pas trop faire "pièce rapportée".

Evitez aussi de rester collée à votre chéri toute la journée comme un chiot apeuré. Montrez-vous indépendante, libre, vos beaux-parents ne doivent pas avoir l'impression que vous serez un fardeau pour leur fils chéri. Pour vous donner une contenance et "faire bien", n'hésitez pas à donner un coup de main en cuisine, proposez vos services pour les préparatifs. Vous voulez vous intégrer ? C'est le meilleur moyen d'y arriver. Si vous êtes maladroite, attention aux ratés ! Belle-maman risquerait de vous en vouloir un moment si la bûche que vous vous apprêtiez à amener à table finissait sur le parquet...

Avant de passer à table, attendez qu'on vous place plutôt que de vous ruer sur la chaise à côté de votre fiancé. Si vous finissez assise loin de lui, essayez de sympathiser avec une sœur ou une cousine de votre âge. Quelques flatteries et regards complices plus tard, vous pourriez bien finir dans ses petits papiers. Si vous avez le malheur de tomber à côté d'un grand-père bavard, sourd (ou les deux), d'un oncle éméché au regard ou aux mains baladeuses, prenez sur vous et souriez ! Le but : gagner des points auprès de chacun pour être acceptée de tous.

Une fois à table, n'oubliez pas vos bonnes manières ! Ne vous servez pas avant tout le monde, ne critiquez pas le contenu de votre assiette, ne faites pas la grimace devant la dinde si vous êtes végétarienne, ne faites pas non plus des boulettes avec votre pain pour chasser votre profond ennui. Vous ne voudriez pas qu'on vous prenne pour une mal polie ! Mais quelle que soit votre éducation, observez les manières de cette famille et adaptez-vous ! Noël est une fête de famille, autant qu'elle soit "belle" !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience