• Maman
  • Bébés

Comment faire dormir bébé ?

Article par Gaëlle Desportes pour Côté mômes , le 05/02/2008 à 14h30 , modifié le 12/05/2009 à 18h25 3 commentaires

Le sommeil, c'est un apprentissage. Pour le bébé comme pour ses parents, qui n'ont pas toujours les réactions adaptées à 4h du matin.

Du sommeil intra utérin au couffin
Dans le ventre maternel, bébé dort majoritairement en journée, son sommeil étant bercé par les mouvements et la voix de maman. Il s'active la nuit quand elle s'allonge et voudrait bien dormir ! Après la naissance, bébé dort à peu près 16 heures sur 24, par phases d'environ 3 heures. Dès qu'il aura différencié le jour et la nuit (vers 5-6 semaines), le nouveau-né va progressivement allonger ses phases de sommeil nocturne jusqu'à 6, 9 puis 12 heures (vers 6 mois) et réduire ses temps de siestes diurnes. Son sommeil s'organise en cycles et, la nuit, à la fin de chacun d'entre eux, bébé connaît des micro-réveils et se rendort aussitôt. Normalement... mais tout n'est pas toujours aussi bien réglé ! Un enfant sur quatre réveille encore ses parents la nuit entre 6 mois et un an, davantage en cas d'allaitement. A 4 ans, près d'un enfant sur deux a encore des difficultés à s'endormir le soir et s'éveille la nuit (source : laboratoires Vendôme). Si c'est le cas chez vous, lisez la suite...

Quelques trucs pour favoriser l'endormissement
Dès la naissance, vous pouvez instaurer un rituel du coucher à votre bébé : allumer une veilleuse, remonter le mobile musical, lire une petite histoire, faire une caresse et un bisou avant de quitter la pièce. A partir de 9 mois, ce rituel est indispensable : bébé a maintenant conscience que vous le laissez, il a besoin d'être rassuré pour trouver le sommeil, et la routine le rassure. Même fatigué, il faut prendre le temps de le coucher : plus bébé sent que vous voulez aller vite, plus il a le sentiment que vous voulez vous débarrasser de lui et aura du mal à s'endormir... D'autre part, le lit de bébé ne doit jamais être utilisé comme parc ou lieu de punition. S'il a du mal à vous quitter pour aller dormir, parlez avec lui, expliquez lui qu'il ne rate rien, que c'est l'heure des parents, qu'il n'est pas obligé de dormir, mais il est l'heure de rester au calme dans son lit. Enfin, la chambre idéale est calme, régulièrement aérée et suffisamment humidifiée. La température ne doit pas excéder 20°C. Bébé est couché sur un matelas ferme, sans couverture ni oreiller, et dort dans une turbulette ou un surpyjama, voire juste un pyjama quand il dort entre ses deux parents (leur chaleur suffit).

Est-ce bien de dormir avec bébé ?
Autrement appelé cosleeping (cododo en français), dormir avec son enfant recouvre en fait différentes pratiques :
1) l'enfant partage le même lit que ses parents ;
2) il dort dans son petit lit collé au grand lit conjugal, en side-car ;
3) il dort dans la même chambre que papa et maman, mais dans son coin à lui. Chacune a ses défenseurs et ses détracteurs. Certains parents ne jurent que par le cododo tant que l'enfant est allaité ou jusqu'à ce qu'il fasse ses nuits. D'autres estiment qu'il ne faut surtout pas l'y habituer, sous peine d'avoir un enfant capricieux et de faire une croix sur sa vie de couple... Ce qui est certain, c'est que bébé doit avoir une place bien à lui, ici ou ailleurs, et les premières semaines, il n'aime pas du tout être seul dans un endroit silencieux pour trouver le sommeil.

Y aller ou pas ?
De 0 à 3 mois, il est inutile de laisser pleurer son bébé : il est souvent affamé et ne se rendormira qu'épuisé par ses pleurs, pour se réveiller une demie heure plus tard et réclamer à nouveau, même s'il a tété une heure avant. Alors courage, on se lève ! Et chaque fois, on s'assure qu'il n'ait ni faim, ni soif, ni chaud, ni froid, ni couche souillée, ni... peur. Bébé a besoin de sécurité affective et, le consoler à ces moments, c'est établir sa confiance en vous, ce qui vous garantira ensuite de belles nuits. Sachez toutefois qu'à partir d'environ 6 kg, votre bout'chou est physiologiquement capable de passer une nuit sans manger, ou tout du moins 7 heures de suite. Alors après l'avoir nourri, changé, rassuré et câliné, on le couche... et on le laisse pleurer un peu. S'il est bien entouré, il va vite apprendre à s'endormir ou se rendormir seul.
Si votre bébé se tortille une fois allongé, il souffre peut-être de reflux gastro-œsophagien. Son système digestif n'est pas mâture, et des remontées acides lui brûlent l'œsophage. Cela peut le réveiller une à deux heures après le biberon ou la tétée, alors qu'il dormait paisiblement, et il peut finir par appréhender qu'on le couche. Autre cause possible de réveil : les coliques du nourrisson. Dans ces deux cas-là, l'écharpe de portage a fait ses preuves, du moins en journée: le bébé est à la verticale (donc ça ne " remonte " pas), il est bercé par les pas des parents et rassuré par le contact, la chaleur, le son de la voix, l'odeur... Si l'écharpe ne suffit pas, n'hésitez pas à consulter. Dans un premier temps, un ostéopathe ou un chiropraticien peut vérifier que quelque chose n'est pas " bloqué ". Une naissance un peu difficile (accouchement long, forceps, gros bébé ou encore positions tordues dans le ventre de la mère) a pu occasionner des tensions crâniennes et cervicales, qui peuvent jouer sur le système nerveux et organique (donc sur le reflux et la colique). Dans un 2e temps, un pédiatre pourra prescrire des médicaments spécifiques.
Plus tard, vers 9-10 mois, des petits pleurs peuvent apparaître (ou réapparaître) au moment du coucher ou deux heures après, alors que bébé s'endormait sans problème. A cet âge, il a passé un stade psychologique où il a conscience d'être seul... et de ne plus faire qu'un avec sa mère. Il s'agit alors de le rassurer, sans faire durer ni même forcément le sortir du lit : un petit bisou et retour au dodo ! Enfin, les causes psychologiques peuvent perturber le sommeil de bébé : il perçoit l'angoisse de sa mère, et cela l'angoisse à son tour. Ces mamans vont devoir travailler sur elles-mêmes et ne pas hésiter à se faire aider.

Est-ce bien de dormir avec bébé?
Autrement appelé cosleeping (cododo en français), dormir avec son enfant recouvre en fait différentes pratiques :
1) l'enfant partage le même lit que ses parents ;
2) il dort dans son petit lit collé au grand lit conjugal, en side-car ;
3) il dort dans la même chambre que papa et maman, mais dans son coin à lui. Chacune a ses défenseurs et ses détracteurs. Certains parents ne jurent que par le cododo tant que l'enfant est allaité ou jusqu'à ce qu'il fasse ses nuits. D'autres estiment qu'il ne faut surtout pas l'y habituer, sous peine d'avoir un enfant capricieux et de faire une croix sur sa vie de couple... Ce qui est certain, c'est que bébé doit avoir une place bien à lui, ici ou ailleurs, et les premières semaines, il n'aime pas du tout être seul dans un endroit silencieux.

Pourquoi coucher bébé sur le dos ?
La question mérite d'être posée, puisqu'il y a encore quelques années, on préconisait l'inverse ! Finalement, il semblerait que la position couchée sur le dos soit la meilleure parade contre l'étouffement et la mort subite du nourrisson. Dans cette position, la respiration est plus aisée et la température se régule mieux (notamment en cas de fièvre). Si, plus grand, bébé se retourne de lui-même, ne craignez rien, c'est qu'il le supporte bien.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience