• Mode
  • Saga des marques

La Redoute, la saga des marques

Article par Sophie Bourgeois avec agence , le 10/05/2009 à 13h15 , modifié le 28/12/2010 à 11h42 0 commentaire

La redoute a plus de 170 ans d'existence. Comment cette petite entreprise rurale est-elle devenue aujourd'hui le leader de la vente par correspondance en Europe ? Retraçons les différentes étapes d'un parcours remarquable.

Des centaines de pages composent le mythique catalogue : des milliers de produits sont proposés, du prêt-à-porter à l'électroménager en passant par le mobilier de jardin et le linge de maison.

Depuis des générations,  La Redoute guide toute la famille dans ses achats. L'histoire de La Redoute commence en 1837 quand Joseph Pollet, fils de paysan, crée sa première filature mécanique de laine pour purifier la laine et en éliminer toutes les impuretés. Il obtient ainsi des tissus de qualité supérieure qui vont très vite acquérir une bonne réputation dans la région.
En 1897, son fils Charles reprend le flambeau et multiplie les usines, l'une d'entre elles sera d'ailleurs implantée rue de La Redoute...

Naissance du concept de vente par correspondance :
Le concept de vente par correspondance est né par hasard au moment de la première guerre mondiale, quand la maison Pollet a du mal à écouler sa marchandise. Charles a l'idée astucieuse de mettre en vente ses stocks par le biais de petites annonces dans le journal local. Les lecteurs peuvent ainsi directement passer leur commande au fabricant qui expédie les produits directement au domicile. La vente par correspondance est née.

En 1928, la maison Pollet crée un premier catalogue de 16 pages où une quarantaine d'articles sont répertoriés. Les années passent puis, en 1956, La Redoute décide d'introduire dans son catalogue des articles de décoration, des accessoires et des meubles.

La Redoute a depuis lors bien changé : en diversifiant son offre et les tendances, La Redoute veut démocratiser le design. Elle a lancé ses propres marques : So home pour le linge de maison, AM PM pour les meubles, Cuisine & Co...

70 % de l'offre textile et 80 % du mobilier sont fabriqués dans les usines du groupe. La Redoute a été également pionnière pour démocratiser le luxe : en 1996, Yves Saint Laurent griffe le célèbre catalogue en proposant un costume au prix de 2 100 F. Les clients se l'arrachent.

À partir de cette date, des stylistes de renom ont collaboré avec la marque : Philippe Starck, Sonia Rykiel, Jean-Charles de Castelbajac, Christian Lacroix... Des mannequins et des artistes célèbres ont prêté leur image au catalogue : de Noémie Lenoir à Yannick Noah.

Avec PPR, une nouvelle ère commence pour La Redoute. En 1994, le groupe Pinault Printemps rachète La Redoute et devient ainsi PPR (Pinault Printemps Redoute) dont la vocation est de développer la croissance et d'exporter le luxe à l'international. Les grandes marques qui composent le groupe PPR sont Gucci, Balenciaga, Yves Saint Laurent mais aussi des enseignes de la grande distribution comme la Fnac, Conforama.

En 1995, le premier site Internet de vente en ligne est créé. Depuis, le site propose toute l'année des tarifs qui défient toute concurrence : les clientes internautes ne ratent pas les TTBA (très très bonnes affaires) qui proposent une sélection d'articles à plus de 65 % de rabais.

Pour les 80 ans du catalogue, en 2008, une exposition photographique à Lille retraçait l'histoire de l'entreprise familiale. Aujourd'hui, La Redoute représente toujours la bible des tendances pour toute la famille et le succès du catalogue ne faiblit pas : il est distribué à plus de 8 millions d'exemplaires !
 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode

PHOTOS DE La Redoute
Toutes les vidéos et photos de La Redoute »
VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience