• Mode
  • Rencontres

Elise Anderegg sans dessus dessous

Article par Propos recueillis par Karin DANJAUME , le 07/02/2007 à 09h29 , modifié le 13/02/2008 à 11h48 0 commentaire

Cette créatrice de lingerie, originaire de Suisse, a fondé sa société voici trois ans. Son univers est peuplé de nuisettes légères, de boléros charmants et de couleurs acidulées. A 28 ans, elle a déjà créé une ligne spéciale de lingerie pour Monoprix et a remporté, en 2006, le Trophée de l'Ultra Lingerie*.

Nuisette Elise AndereggQuelles sont vos sources d'inspiration pour votre collection hiver 2008 ?
Je me suis inspirée de Rome, de l'Italie mafieuse des années 70, du film Romanzo Criminale**... Cette collection est romantique et vintage. Je l'ai conçue pour une femme audacieuse qui allie féminité et légèreté.

Vous êtes une adepte de la tendance dessous dessus...
Le retour du vintage m'a donné envie de voir porter les dessous comme des vêtements. Ce mélange de prêt-à-porter et de lingerie est une façon de renouveler la création et de se démarquer des corsetiers traditionnels.

Pourquoi avoir choisi la lingerie plus spécifiquement ?
A la base, je me destinais au prêt-à-porter. Dès ma première collection, je suis partie sur cette idée de détourner des pièces de lingerie. Avant cela, j'avais travaillé chez Solstiss (maison de dentelle) et cela m'avait fortement inspiré. J'ai évolué petit à petit vers une forme de création centrée sur la légèreté. Comme il faut se positionner en matière de produits sur le marché actuel, j'ai choisi la lingerie. Mais mes créations sont vraiment un mix de vêtements et de lingerie.

Ensemble lingerie Elise AndereggQuelles sont vos matières de prédilection ?
J'adore travailler la dentelle. Mais également la mousseline de soie et le satin. Ce sont des matières qui me permettent de jouer l'ambiguïté grâce aux effets de transparence.

Qui sont les femmes qui achètent vos créations ?
Au départ, je pensais attirer des femmes d'une trentaine d'années, plutôt cadres supérieures - il faut des moyens pour se payer de la lingerie de créateurs ! A ma grande surprise, ma clientèle est assez variée, ce sont des femmes qui ont entre 25 et 40 ans. Certaines recherchent des tenues pour le soir ou pour des mariages. Leur point commun : elles veulent de la qualité.

Quelle est votre définition de l'élégance ?
L'élégance, c'est une attitude, quelque chose que l'on a en soi. Le vêtement ne fait pas l'élégance même si cela peut aider. Une jolie nuisette sur une personne manquant de grâce, cela ne changera rien...

* Défilé organisé à l'occasion du Salon International de la Lingerie à Paris
** De Michele Placido, sorti en 2006

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience