• Mode
  • Rencontres

Claudine Vitry, la conteuse d'histoires

Article par Karin DANJAUME , le 07/12/2005 à 14h34 , modifié le 07/02/2008 à 15h46 0 commentaire

Rencontre avec une créatrice de bijoux à l'univers charmant et merveilleux. Ses collections sont des histoires qu'elle nous livre chaque saison.

Les bijoux de la collection hiver de Claudine Vitry sont des pièces imposantes qui nous plongent dans un univers plutôt sombre, mystérieux et romantique. Au moment de la rencontrer, on s'attend donc à se trouver face à une personnalité compliquée. En fait, c'est une femme souriante qui nous accueille chaleureusement dans son petit atelier du 3e arrondissement. Cheveux auburn coupés courts, sourire franc, veste et jupe bleu canard... Claudine n'a visiblement rien d'une femme torturée. Elle nous présente sa petite équipe (uniquement composée de femmes) qui s'affaire autour d'elle. "L'émulation de groupe est importante. Je n'aime pas l'idée de hiérarchie. Chacune est chef dans son domaine et participe à la création." Toutes ses collections sont fabriquées dans cet atelier d'où sort une centaine de pièces par jour en période de production intense.

Inspirée par les couleurs

Claudine Vitry bague sirèneRien ne prédisposait Claudine Vitry à la création. Etudiante en pharmacie, elle est pourtant une collectionneuse acharnée de bijoux. Elle finit par se lancer et entreprend de se former auprès d'un jeune styliste qui lui apprend toutes les ficelles de la fantaisie. Elle délaisse peu à peu son officine et intègre la société Babylone (spécialiste du bijou) où elle restera quatre années. En 1997, elle fonde sa propre entreprise.

Depuis, Claudine crée des bijoux sur des thèmes aussi variés que les rêves, les contes de fée ou 20 000 lieux sous les mers. "Je suis devenue une conteuse d'histoires, explique-t-elle. Originaire de la Réunion, je suis très inspirée par les couleurs. Ensuite, je m'attèle aux formes mais le plus long est la conception, l'imaginaire." Sa matière de prédilection est le fil de laiton qu'elle tord, martèle, fait souder. Claudine pare ensuite le métal de perles de verre, de résine, de patine colorée ou encore de verre soufflé de Murano.

Papillons géants et dragons-pégases

Claudine Vitry collier Frida KahloSon univers est peuplé d'énormes fleurs, d'escargots, de papillons géants, de dragons-pégases. Cet hiver, les animaux fantastiques l'ont inspirée. Une collection raffinée à l'esprit baroque où des sautoirs ornés de petites cages à oiseaux côtoient des camées à l'effigie de l'artiste mexicaine Frida Kahlo. Le tout avec un petit côté rétro totalement dans l'air du temps.

"Je crée deux collections par an et chaque fois, ce sont deux univers différents. Pour l'été prochain, j'ai pensé à Alice au pays des merveilles. C'est la suite logique de cet hiver même si cela ne se voit pas forcément !" Effectivement, pour qui ne connaît pas les bijoux de Claudine Vitry, ses collections se suivent et ne se ressemblent pas. Pourtant la signature est là : un esprit féerique, proche de la nature, élégant, coloré et un peu désuet. Si l'on observe attentivement, un objet ressort systématiquement : la fameuse cage, comme un trait d'union entre chaque collection.

Un bijou est comme un vêtement

Claudine Vitry collier fleur noireLe credo de Claudine est "place au rêve" ! "Je crée pour moi. Je peux porter tous les bijoux qui sortent de mon atelier. Si je ne sens pas une pièce, je ne la fais pas." Elle n'oublie pas, chaque saison, de créer une pièce exceptionnelle, "un reste de ma période collectionneuse."

Même s'ils peuvent être imposants par leur volume, ses bijoux restent légers et aériens. "C'est comme un vêtement : on ne doit pas se sentir fagoté et gêné avec. Mais cela ne doit pas nécessairement être une petite pièce passe-partout que l'on oublie." Claudine Vitry "milite" pour le gros bijou voyant que l'on peut porter tous les jours.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience