• Mode
  • Mon Homme

Le look des hommes politiques décrypté : le cas Dominique Strauss-Kahn

Article par , le 12/05/2011 à 17h09 , modifié le 12/05/2011 à 17h37 0 commentaire

S'il n'est pas encore candidat à la primaire PS pour la présidentielle de l'an prochain, Dominique Strauss-Kahn est déjà au coeur de toutes les attentions, même si parfois le patron du FMI préférerait s'en passer !

La semaine dernière, Dominique Strauss-Kahn était photographié par l'AFP montant à l'arrière d'une Porsche Panamera appartenant à son conseiller en communication. Une faute politique pour les commentateurs politiques les plus acerbes, une erreur de comunication dit-on au PS. Si les amis de François Hollande ont ironisé en expliquant que celui-ci roulait en scooter, cette photo a bruyamment remis sur le devant de la scène la question du train de vie du patron du FMI. Avec son épouse Anne Sinclair, ils forment assurément un couple de pouvoir, symbolisant à la fois la gauche caviar, et une certaine intelligentsia de gauche biberonnée aux ors de la République.

DSK et Anne Sinclair 1993

Si on sait que DSK aime les belles voitures (faut-il l'en blâmer ?), cette affaire nous a donné envie de nous pencher sur le look du peut-être futur candidat à la présidentielle. Si on sait que Dominique Strauss-Kahn a troqué les lunettes pour les lentilles dans les années 90 et qu'il a subi une opération de la paupière supérieure pour dégager son regard, que sait-on de son tailleur ? De sa marque de costume préférée ?

A propos de François Fillon, on sait qu'il aime la veste forestière Arnys, les chaussettes rouges Gammarelli (les mêmes que celles du pape) et qu'il fait tailler ses costumes dans les plus grands tailleurs de Londres. Elu homme politique le plus élégant par GQ en 2010, François Fillon a une longueur d'avance sur les autres hommes politiques.

DSK et Anne Sinclair 2009

Mais depuis qu'il a pris les rênes du FMI, DSK a aussi retravaillé son style : bye bye cravates et chemises de couleur... bonjour la chemise blanche ou bleu ciel, le costume sombre et la cravate ton sur ton. Son costume ? Il le fait façonner chez le tailleur de Barack Obama. DSK s'est offert les services du tailleur d'Obama, affirme France-Soir, en ajoutant que le patron du FMI aurait commandé trois costumes sur mesure chez Georges de Paris, les prix pratiqués allant de 7.000 à 35.000 dollars.

Si l'habit ne fait pas le moine, peut-être en fait-il un président...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience