• Mode
  • Mon Homme

La chronique de Brieuc : Quelle tenue adopter pour avoir l'air cool, chic et tendance ?

Article par , le 07/10/2010 à 19h19 , modifié le 07/10/2010 à 19h37 0 commentaire

C'est la question existentielle qui revient régulièrement après la très classique " Je mets quoi aujourd'hui ?" ou plutôt, " Je mets quoi aujourd'hui, chéri(e )? " Digne d'un sujet du bac de philo, rangez vos classeurs et vos trousses, vous avez 4 heures pour y répondre !

Pour vous aider à trouver la réponse, il faut préciser le contexte !
Nous sommes conviés à une réunion d'équipe, dans un cadre extra-professionnel, ou invités ce soir chez le patron pour un dîner informel, ou encore chez des amis d'amis un dimanche midi. Le dilemme : aucun dress code hormis ces deux mots : tenue décontractée. Et là, panique à bord !!

On se rassure comme on peut : « tenue » déjà c'est habillé, pas de camp nudiste ... mais décontracté ? Dans le dico, ils ont dit tension musculaire relâchée ou cessation d'un état de tension intellectuelle. A part prendre un lexomil, enlever mes lunettes de vue et cesser de rentrer le ventre et bomber le torse, le vêtement n'est pas choisi.

Par facilité, certains seraient tentés de répondre qu'il suffit de mettre un jean.
Sacrilège. C'est tombé dans le piège.
Le jean ne veut plus rien dire puisque porté en toutes circonstances. Il pourrait mettre en exergue votre manque d'originalité, d'investissement ou pire encore vous reléguer à un simple soldat face aux autres convives portant le même uniforme : le jean-polo.

La solution est toute autre et passe par un retour en arrière de ce qu'était un vêtement cool, chic et recherché.
Dans les années 80, nous avions ce bon chino, pantalon de toile beige et le hype de la coolitude : le pull en lambswool porté ajusté sur les épaules : les manches ballantes dans le sud, les manches nouées délicatement autour du cou à Biarritz ou Carnac (à cause du vent pardi).
Dans les années 90, il suffisait de remplacer ses chaussures de ville par des baskets, avec son costume pour être en plus « branché ». De quoi se faire passer pour un journaliste de CANAL+, façon Delarue ou mieux encore à un Philippe Vandel, à condition d'enlever la chemise et la remplacer par un t-shirt. Branché et sexy à mort ! Et puis la reprise de ce style dans le film « Le Bonheur est dans le Pré » a cassé le mythe pour le populariser à outrance.

Je reprécise mon propos : c'est être cool, chic, et mode.
Depuis les années 2000, le look passe partout est la chemise portée au dessus du pantalon, avec une veste et un pantalon en laine ou en toile.
Il n'y a pas pire pour faire passer la plupart des hommes pour des cas de déni de grossesse, ou pire encore en terme de silhouette pour les hommes de petite taille ! Et ce n'est pas Dany de Vito qui dira le contraire !!

Alors pour ces années 2010, on fait quoi ?
En début d'année, je vous aurais bien répondu « megging » non pas en référence aux fans de Meg Ryan mais au legging pour men, qui connaissait un engouement extraordinaire au Japon ! Pour une fois que nous pouvions piquer quelque chose aux femmes après que Madonna l'ait remis au goût du jour sur son Hung Up.
Mais sauf à ressembler à un petit rat de l'Opéra, faute de cuisse galbée et de fesses fermes, ou pire encore à un Robin des Bois de pacotille, ou un Robin sans Batman, l'exercice est périlleux. Il est d'ailleurs rarement porté seul (ou alors obligation en plus de porter un string, soit deux choses piquées aux femmes... bingo !). Givenchy homme persiste cependant, en le proposant porté sous un short.
Megging out !

Pourquoi pas le Long John ?
Non il n'est pas question de se saouler au whisky pour avoir l'air cool et chic (enfin pas longtemps alors). Il s'agit des caleçons longs portés aux Etat Unis comme sous-vêtement et remis au goût du jour par Gant (Michael Bastian), Dolce & Gabbana, Lanvin notamment.

Sauf si le thème est pyjama party ou « Brokeback Mountain », il vaudra mieux s'abstenir car pire que le megging, ce long john en coton se relâche très vite et tirebouchonne, sauf à vouloir se rejouer les scènes du film de cow-boy !

Alors il nous reste quoi pour être cool, chic et mode dans les années 2010 ?

Le jogging pardi !
Tous les créateurs nous en proposent une version modernisée, couture, dans des matières anoblies : coton et cachemire, et repris par les marques mass - market comme Zara. C'est un signe !
Bien évidemment, il n'est pas question d'adopter le look « hypermarché du samedi » ou « séjour en camping car ».
Ce jogging sera porté avec des boots ou des chaussures de ville (celles là mêmes que vous abandonniez dans les années 90), une jolie veste, ou une chemise blanche et un pull.
Effet assuré !
Vous pouvez donc aller à votre soirée et proclamez alors avec moi : le « Jogg', cest mode ! »

 

Retrouvez tous les billets de Brieuc75 sur son blog

 

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience