• Mode
  • Mon Homme

La chronique de Brieuc : l'étoffe des héros

Article par , le 10/09/2010 à 10h31 , modifié le 10/09/2010 à 10h52 1 commentaire

Chez Plurielles.fr, on pense aussi au look de ces messieurs. Invité d'honneur de la rubrique mode, Brieuc75, blogueur et expert ès mode, vous livre ses coups de coeur, ici chaque semaine !

Alors qu'en dix ans le dressing masculin n'a pas subi de changement profond, cette rentrée 2010 bouscule littéralement nos habitudes.

Après une décennie marquées par la silhouette ultra slim de Hédi Slimane, les propositions de cette saison signent la mise à mort de la crevette en jean slim chemise à rayures et mèche appliquée ou encore de son acolyte, le petit poulet de grains en baskets montantes/cabas.
L'homme de la fall winter 2010-11, c'est le mec, le vrai. Place aux bad boys et aux héros ! On veut du mec viril, de l'authentique.
Enfin pas tout à fait authentique... La mode ne peut pas se refaire. Cette virilité on aura pris soin de la lisser (du poil certes mais taillé, du cheveu mais court sur les oreilles, et une carrure redessinée). Chabal c'est bien, mais il faudra continuer à s'épiler (dos, nez, oreilles, torse...) et à sentir bon.

Mode homme DOlce & Gabbana JPG
Les looks :

- Notre homme semble tout droit sorti du film « l'étoffe des héros ».
De l'étoffe il y aura (cuir, mouton retourné, laine, et même fourrure) et nombre de rôles de héros il endossera.
- Malgré les tentatives ratées de Givenchy de nous proposer un bad boy en legging et motif écossais, un nouvel essai a été mené avec succès: une déferlante de jeans, en pantalon, chemise ou veste qui nous ont fait passer tout l'été pour des cowboy urbains.
- Suite logique, cet hiver, nous nous retrouvons, donc enrôlés de force dans l'armée et dans des situations tout terrain. Une exception tout de même, on évitera de se présenter en marin. La marinière a été trop présente cet été et le petit pompon rouge c'est mignon mais pas du tout mauvais garçon !
- Casual et outdoor, on restera chic, en se protégeant du froid.
- Pour ne passer pour un bleu, il faudra choisir des pièces à l'aspect vintage, qu'elles soient lavées, usées ou brouillées.

Les couleurs :
On fera appel aux couleurs sourdes comme le bleu de prusse employé cette saison par Hermès et le kaki chez tous les autres créateurs mais également aux tons fauves (de l'ocre au brun) et aux écrus d'hiver comme chez Dior Homme.
Côté imprimé, il sera possible de porter du motif camouflage. Pas en total look, aux risques de se retrouver enrôlé de force, mais par petite touche, sur une ceinture, ou une pièce de maroquinerie ou de soie comme chez Prada. Enfin comme nous sommes animal (c'est fatal nous disait Sylvie Vartan), une touche de léopard sera la bienvenue (en ceinture YSL par exemple).

Brieuc en BurberryLes pièces fortes :
Plus fort que les experts du GIEC et que Catherine Laborde, tous les créateurs se sont mis d'accord ! Il va faire froid et même très froid. Le manteau joue les grandes manoeuvres : canadienne, caban, duffle coat, blouson bombardier sont donc de retour, comme pour nous amener à jouer les pilotes de chasse, (à porter de façon plus urbaine), du manteau en laine comme ce manteau aux boutons dorés cousus aux manches (qui donne l'impression de porter deux sacs à dos remplis de pierre à bout de bras) de chez Burberry, prêt pour la parade militaire.
Même la doudoune Chevignon est rajeunie pour l'occasion avec un modèle parisien dessiné par Jacques Shu et proposée en édition limitée chez Colette (gris à chevrons), à moins que l'on ne préfère celle de Moncler revu par Pharell Williams.

Autre pièce à accrocher cette saison à sa penderie, un pull en grosse maille (toujours à cause du froid). A éviter donc le pull en lambswool porté cette été, sur les épaules, le soir sur le remblais de la Baule est à enterrer, sauf à risquer de se retrouver devant un jury militaire.

Pour jouer les chasseurs alpins fashion, le retour du motif jacquard norvégien (notamment chez D&G) devrait nous permettre d'en imposer en fin d'année aussi chez Ikéa. Pour les autres, la maille torsadée comme celle proposée chez Louis Vuitton devrait faire l'affaire.
Autre alternative : la veste en laine et cachemire (Jean-Paul Gaultier), à porter le soir, au messe, avec un jogging, nouvelle pièce à porter en de nombreuses occasions.

Bottes fourrées Aux pieds, la basket montante de Lanvin cède sa place aux godillots de cuirs, aux rangers et même aux bottes (Louis Vuitton) fourrées (Burberry). Pas la peine d'emprunter la botte UGG de sa copine ou de sa sœur. La chaussure sera en cuir, plutôt lourde, de préférence vieillie et fourrée : aussi digeste qu'un beignet.
Et quitte à porter des bottes, autant les montrer. il faudra donc rentrer le bas du pantalon dans les chaussures, ou alors même roulotté et avoir l'attitude de celui qui ne s'est aperçu de rien ! Les plus audacieux porteront le bermuda en velours côtelé de chez Polo Ralph Lauren et auront la mention spéciale (tendance militaire et retour des années 50-60).

Défilé Louis VuittonAccessoires :

Côté accessoire, la meilleure façon de se cacher sera de porter un chèche, plus chic que la capuche du hoodie et tellement plus revendicatif (chez tout le monde).

Enfin, surprise de taille : le sac à dos ne sera pas le it-bag de l'hiver mais plutôt l'attaché case qui fait son grand retour (même chez les femmes) ou la besace de métier.

Il ne vous reste plus qu'à aller shopper, ou à attendre la chronique de la semaine prochaine pour découvrir l'autre alternative qui se présente à tous ceux qui préfèrent se faire réformer...

 

> Retrouvez Brieuc75 sur son blog 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience