• Mode
  • Mon Homme

Andrej Pejic vs. Baptiste Giabiconi, la guerre des mâles !

Article par , le 28/01/2011 à 12h21 , modifié le 28/01/2011 à 14h01 0 commentaire

On croyait les mannequins homme passés de mode, mais avec l'arrivée de Baptise Giabiconi et plus récemment de Andrej Pejic sur les catwalks des défilés, les mâles prennent le pouvoir

Dans les années 90 il y a eu Werner Schreier et Greg Hansen, mannequins de profession dont les posters torse nus ornaient alors les murs des chambres des jeunes filles en fleur. C'éait l'époque boys band, façon 2 be 3 et G Squaad, de Filip et Gérald affichant fièrent leurs pectoraux devant des hordes de jeunes filles et jeunes hommes en délire... Après une creux, voilà qu'une nouvelle génération de mannequins est en train de s'imposer sur la scène de la mode.

Baptiste Giabiconi, le beau gosse
1,85m de muscles, un brushing impeccable, des tablettes de chocolat désirables, la muse et mannquin fétiche de Karl Lagerfeld multiplie les apparitions médiatiques :  On est pas couché avec Laurent Ruquier, Morandini ! sur Direct 8, le beau gosse pas très pudique enlève volontiers le haut sur les plateaux de télé... Un single plus tard, une campagne de pub pour Chanel lunettes plus tard, le beau gosse commence nénamoins à lasser. Trop lisse ? Trop parfait ? Trop Karl's addict ? Le joli Baptiste pourrait bien se faire voler la vedette par un mannequin atypique.

Andrej Pejic, un visage d'ange dans un corps androgyne
Aperçu sur les podiums des défilés Homme et Femme, le jeune homme au physique androgyne a fait sensation dans le monde de la mode. Protégé de Jean-Paul Gaultier, Andrej Pejic interroge. Trop féminin, trop asexué, trop glabre, le jeune homme est sujet à débat...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience