• Mode
  • Mode de Stars

Vogue : la vérité sur le départ de sa rédactrice en chef Carine Roitfeld

Article par , le 09/01/2011 à 18h26 , modifié le 09/01/2011 à 19h07 0 commentaire

Pendant dix ans, Carine Roitfeld a tenu d'une main de maîtres(sse) les rênes de la rédaction du prestigieux magazine Vogue. Mais au lendemain de son départ, les langues se délient

Pretresse du porno chic, tendance mode fomentée avec ses complices le styliste Tom Ford alors DA de Gucci et le photographe Mario Testino, Carine Roitfeld a ciselé pendant 10 ans l'image et la ligne éditoriale de Vogue. Silhouette longiligne moulée des des slims en cuir, oeil charbonneux, et sourire carnassier, Carine Roitfeld a tout d'un personnage de roman. De Vogue, elle a fait un magazine branché, aux shoootings photos aussi stylés que provocateurs. Une esthétique léchée et scandaleuse qui aurait fini par lui coûter sa place.

Et si Anna Wintour du Vogue US fut l'héroïne du roman Le diable s'habille en Prada, on attend encore un grand roman sur la Roitfeld. A défaut de roman, des papiers... L'annonce de son départ de Vogue a créé l'évenement dans le monde de la mode bien sûr mais aussi sur Twitter.

Pourtant, à y regarder de plus près, ce départ n'est pas une surprise. En cause, une série de clichés montrant des petites filles ultra maquillées et habillées dans l'un des derniers numéros de Vogue. Bernard Arnault, patron de LVMH, aurait peu apprécié ces photos (appréciez la litote) et s'en serait ouvert au patron de Conde Nast, éditeur du magazine Vogue. Résultat : l'éviction de Carine Roitfeld sur l'autel des bonnes relations entre le magazine  et son plus gros annonceur. CQFD !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience