• Mode
  • Mode de Stars

Un soutien-gorge mais pour quoi faire ?

Article par JMax , le 12/04/2013 à 11h33 , modifié le 12/04/2013 à 12h11 0 commentaire

Le soutien-gorge et son utilité ont été remis en cause par une récente étude scientifique. Et si le "soutif" était inutile ?

 Le soutien-gorge est l'obsession- professionnelle et scientifique- d'un médecin de l'hôpital (CHRU) de Besançon depuis 15 ans. Le docteur Jean-Denis Rouillon s'interroge sur l'utilité ou non du port du soutien-gorge. Ce médecin du sport  et professeur à l'Université de Franche Compté observe et analyse, depuis 1997, les seins de près de 320 femmes pour en étudier le comportement sans soutien-gorge. Les premiers résultats d'une étude préliminaire sur un groupe d'une cinquantaine de femmes âgées de 18 à 35 ans montrent que « l'utilité du soutien-gorge mérite d'être posée". Première constatation : "le mamelon des seins remontait en moyenne de 7 millimètres en un an, par rapport à l'épaule". Ces premiers résultats révèlent aussi une information qui fera écho à toutes les femmes puisque  "les seins se raffermissent et que les vergetures s'estompent "! 
 
Le Dr Jean-Denis Rouillon relativise en rappelant "qu'il s'agit d'une étude préliminaire sur des femmes volontaires qui ne sont pas représentatives de l'ensemble de la population mondiale". Néanmoins, en tenant compte des premiers résultats de cette étude sur le soutien-gorge et son utilité, des  questionnements apparaissent comme une possible dépendance des femmes à cet accessoire mode compensant un mauvais fonctionnement de l'appareil suspenseur lors de l'apparition de la poitrine. Selon la mère d'une participante de cette étude qui a suivi l'exemple de sa fille (Capucine Vercellotti, membre de l'équipe de France de course d'orientation),  "les femmes qui font confiance à leur soutien-gorge n'ont plus la sensation d'avoir des seins, car ils sont soutenus, et elles adoptent une mauvaise posture. Sans, elles se redressent et se tiennent plus droite". On attend donc avec impatience la suite de l'étude du Dr Jean Rouillon qui devrait apporter plus de précision sur l'impact réel du soutien-gorge sur vos seins. Et si le futur s'écrivait sans soutien-gorge ?
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience