Rania de Jordanie, Asma El Assad, les first lady venues d'Orient

Article par , le 30/10/2009 à 11h14 , modifié le 30/11/2009 à 17h47 1 commentaire

Sur le podium des first-lady du look, Carla Bruni-Sarkozy et Laetizia Ortiz doivent rivaliser avec leurs collègues venues d'Orient.

Classée 82e femme la plus puissante du monde par le magazine Forbes, Rania de Jordanie fait régulièrement la une de la presse people. Par son élégance, sa beauté et son engagement en faveur de causes humanitaires, elle contribue à donner une image ouverte de son pays, la Jordanie.

Parmi les autres first lady issues de l'autre rive de la Méditerranée, Asma el Assad. Femme du président syrien Bachar el Assad, elle contribue par son rôle politique et par ses missions de relations publiques à faire évoluer les mentalités dans son pays.

Grâce à son éducation à l'occidentale (elle fut élevée au Royaume-Uni, où elle a fait de brillantes études), Asma el Assad joue un rôle politique de premier ordre dans son pays. Son charme et son charisme font de Asma el Assad l'une des figures de proue du Moyen-Orient.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience