• Mode
  • Mode de Stars

Louboutin perd le monopole de la fameuse semelle rouge

Article par , le 11/08/2011 à 14h34 , modifié le 11/08/2011 à 14h52 0 commentaire

Le round 1 du procès vient d'être remporté par Yves Saint Laurent. Accusé de violation de marque par Louboutin, Saint Laurent s'est vu autorisé à commercialiser ses chaussures à semelles rouges.

C'est un combat clé pour Christian Louboutin : défendre "sa" semelle rouge brevetée, fameux dessous de ses escarpins prisés. Mais le créateur est bien en peine face à Yves Saint Laurent qui affirme via son avocat avoir fabriqué des chaussures à semelles rouges "longtemps avant que Louboutin ne commence à les utiliser". En procès depuis le mois d'avril, la première étape juridique s'est close en faveur d'Yves Saint Laurent puisque la maison de couture a été autorisée à continuer à commercialiser ses escarpins aux dessous de semelles rouges sur le sol américain pendant le temps du procès.

Face à la maison Louboutin qui argue du caractère d'"élément vital" de ce détail qui n'en est pas un, Yves-Saint-Laurent avait botté en touche, rappelant que la couleur rouge était utilisée par Louis XIV lui-même sous ses souliers et n'avait aucune légitimité comme brevet. Dure confrontation de mode et dur revers pour Christian Louboutin dont les modèles ont indubitablement fondé leur réputation sur leur mythique dessous...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience