Les plus grands top-models des années 90 : Linda Evangelista

Article par , le 16/07/2009 à 19h17 , modifié le 16/07/2009 à 19h23 0 commentaire

Du haut de son 1,77 m, Linda Evangelista s'est fait connaître pour ses changements de coupes de cheveux incessants, et pour ses yeux, son corps et son nez aquilin. Membre du clan des supermodels dans les années 90, elle est aujourd'hui avant tout maman.

D'origine italienne, Linda Evangelista est née au Canada en 1965 et elle n'avait que 13 ans lorsqu'elle a commencé à jouer de son physique hors du commun. En 1978, elle participe à un concours de beauté qui lui permet de signer un contrat avec la prestigieuse agence Elite et s'envole vers New York. Là, elle signe un contrat exceptionnel avec le magazine Vogue et devient l'un des visages les plus marquants du magazine.
 
Et pour cause, Linda Evangelista est multiple, elle change de coupe ou de couleur de cheveux comme de chemise et est parfois méconnaissable. La légende veut qu'elle ait changé dix-sept fois de couleur en quatre ans. C'est beaucoup. Tour à tour androgyne avec une coupe ultracourte ou super-féminine avec une chevelure blond platine, Linda Evangelista joue avec légèreté de sa plastique.
 
Elle défile sur les podiums des plus grands créateurs et rencontre l'amour une première fois en 1987 dans les bras de Gérald Marie, le PDG d'Elite Europe. Leur union dure jusqu'en 1993.
 
Cinq ans plus tard, c'est au bras d'un frenchie qu'on la découvre. Linda Evangelista a en effet succombé au chauve préféré des Français de l'année 1998, Fabien Barthez. Fiancés, ils vivent d'amour et d'eau fraîche jusqu'à ce que Linda perde le bébé qu'elle attendait. Le couple qu'elle forme avec le gardien de but ne survit pas à cette épreuve.
 
Egérie de plusieurs marques, Linda Evangelista joue aussi de l'accordéon à ses heures perdues. Forcément, pour une supermodel, on aurait imaginé plus glamour... Mais elle consacre surtout la majorité de son temps à son fils, Augustin James, né en octobre 2006. Linda Evangelista a toujours dissimulé le nom du père de son enfant, mais les rumeurs veulent qu'il s'agisse d'un architecte new-yorkais. Bref, aujourd'hui, Linda Evangelista a tout compris, pour vivre heureuse, elle vit cachée.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience