• Mode
  • Mode de Stars

Le Diable s'appelle Miuccia Prada

Article par , le 08/01/2010 à 11h55 , modifié le 08/01/2010 à 12h06 0 commentaire

Prada, ce n'est pas seulement la marque du sac bowling et du film éponyme. A la tête de la maison italienne, Miuccia Prada, plus terrible peut-être que Anna Wintour !

Et si le Diable s'appelait Miuccia Prada ? Phénomène de librairie en Italie, le livre Vita Prada est une biographie non autorisée signée Gian Luigi Paracchini, un journaliste du très sérieux Corrie della Sera.

En 15 jours à peine, le livre raracole en tête du classement des meilleures ventes en librairie. Et si officiellement, Miuccia Prada semble s'amuser de ce portrait au vitriol, la dépeignant sous les traits d'une matriarche intransigeante et colérique, dans les coulisses, le livre vient affaiblir la maison Prada qui connaît déjà de graves difficultés financières. Dernière rumeur en date, celle selon laquelle le groupe pourrait céder 30 % de son capital au groupe de luxe suisse Richemont.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience