• Mode
  • Mode de Stars

Jean-Charles de Castelbajac : "J'ai enfin le sentiment d'être à l'heure" (Interview)

Article par , le 05/03/2013 à 15h43 , modifié le 12/08/2013 à 18h59 0 commentaire

Jean-Charles de Castelbajac nous a ouvert les portes de son showroom à la veille de la présentation de son défilé automne-hiver 2013-2014, à l'occasion de la Fashion week. Immersion dans la vie d'homme passionnant et passionné.

Il a décidé de se libérer. Pour sa nouvelle collection automne-hiver 2013-2014, intitulée "Foxy Lady" - qu'il a présenté ce mardi lors de la Fashion week de Paris - Jean-Charles de Castelbajac a choisi de faire tomber le masque. Fini les personnages de cartoon, l'extravagance et les couleurs flashy, à 63 ans, le créateur ose "enfin". "Pour la première fois depuis quarante ans, j'ai le sentiment de faire de la mode, d'être à l'heure. J'ai envie de lâcher prise. J'ai l'impression que l'on peut avoir plusieurs vies", lance-t-il depuis son bureau "ouvert sur le monde" où dessins, photos de sa famille et de son petit-fils sont entreposés. 


Pour cette nouvelle collection, Jean-Charles de Castelbajac a utilisé des matières qu'il s'interdisait jusqu'à maintenant comme le drapé et le plissé. Il a également choisi de faire défiler ses mannequins sur des stilettos très design. "Jusqu'à maintenant, mes mannequins avaient toujours défilé à plat. Avant, je m'imposais une certaine discipline. Aujourd'hui, je n'ai plus peur de rien". 


Mais attention, ne lui parlez pas de "normalité", Jean-Charles de Castelbajac ne supporte pas le conventionnel. "La provocation, c'est le sens de ma vie. Je n'ai jamais aimé la norme. C'est une manière de montrer un autre chemin". Le créateur souhaite juste être en adéquation avec la réalité d'aujourd'hui. "Tout est dans la fulgurance. Nous sommes dans une époque d'industrialisation. Nous n'avons pas le temps de faire une pause. J'ai envie d'un retour à la poésie".

 

Une collection pour toutes les femmes 


Son but ultime ? Habiller toutes les femmes et toutes les générations. Souvenons-nous, Jean-Charles de Castelbajac a habillé Marguerite Duras, Isabelle Adjani, J. Zay mais aussi le Pape.  "Ma plus grande fierté, c'est d'être salué et reconnu par des jeunes dans la rue, parce qu'ils reconnaissent mes collections. C'est eux que j'ai envie d'habiller aujourd'hui".


Jean-Charles de Castelbajac n'a aucun regret ni aucune nostalgie. Lorsque l'on se promène dans son showroom et que l'on découvre ses précédentes créations - son manteau tagliatelle, la veste de Beyoncé dans le clip Téléphone, des personnages de Disney imprimés sur des robes à sequin -, on ressent la fierté d'un homme apaisé. « Il y a quatre ans, j'ai fait une collection très sombre (), qui m'a beaucoup marqué. Elle m'a servi de thérapie et m'a libéré. Aujourd'hui, mon concept est en place. Je sais ce que je veux vraiment. Je n'ai aucune angoisse quant à l'avenir ».


Jean-Charles de Castelbajac paraît donc plus serein. Mais il n'en perd pas pour autant son originalité et sa marque de fabrique. "Je cherche toujours à me raccrocher à des personnages qui me sont propres, comme Ophélia (personnage de mythologie qu'il a toujours affectionné NDLR.), pour rappeler qui je suis".


Pour sa collection automne-hiver 2013, Jean Charles de Castelbajac se renouvelle avec une élégance presque couture. Côtés inspirations, on retrouve des couleurs tirant vers l'orange et le bleu canard pour un retour au naturel. Les manteaux, les vestes ou les robes se parent de l'imprimé tartan, mais également d'un imprimé. Comme toujours, le créateur  s'approprie des classiques comme la petite robe noire ou le trench qu'il retraduit  à sa manière en y ajoutant sa touche personnelle. Moins conceptuelle mais sans jamais oublier ses codes et son empreinte, cette nouvelle collection automne-hiver 2013 gagne en intérêt et clarté. Côté maquillage, Jean-Charles de Castelbajac a décidé de gommer la lèvre inférieure, de marquer la partie supérieure avec un rouge à lèvres corail et de dessiner les yeux avec une pointe de gloss. Un moyen de créer une nouvelle histoire et de regarder vers l'avenir...

 

Rendez-vous sur le site internet de Jean-Charles de Castelbajac

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience